Une petite incision
Pour découvrir son coeur
Dans ce corps métallique et froid.
Bâtard du rouge triomphant
Cette petite chose si fragile,
Dans son inconscience, s'arrêta.

Plus rien.
Seulement cette couleur,
Devant ses yeux, la pureté, la douceur.
Mais du mauvais côté.
Mal jugé pour ses goûts;
Une attirance réprimée.

Plus rien.
Seulement cette couleur,
Cette beauté piquante,
La reine.

Tout son sang, toute sa douleur,
Pour ce corps libéré,
Se changeront en plaisir.

Je compte les jours jusqu'à ce que je te rencontre de l'autre côté.
De toute façon, cette petite chose si fragile ne méritait pas de vivre.

Je sais que je dois le dire à quelqu'un,
Leur dire ce que je sais, ce que tu avais fait.

Evangéline Mélina - 2012