"Les mutilations d'une âme solitaire"

Ça y est, une nouvelle journée vient de se terminer.
Tout est fini, enfin.
Sur mon lit, allongé, je repense à lui.
De toute façon, je ne peux penser à autre chose.
Je vois ses yeux, ce paysage merveilleux.
Sa bouche que j'admire, elle ne restera qu'un simple souvenir.
Son nez, reflet de la beauté.
Tout n'est que douceur, jusqu'au plus profond de son cœur.

La soirée ne fait que commencer.
Au bord de ma fenêtre je contemple le ciel,
La lune reflétant son image.
Au bord du vide, je ne sais pas si je vais m'envoler, ou simplement tomber.
Car mes ailes m'ont été retirées.
Depuis que je sais que je ne l'aurai jamais,
Tu m'a pourtant montré le bonheur.

Le soleil est enfin couché,
Je me suis laissé dériver,
Mon esprit a fini par chuter.
"Cela n'en finit pas",
J'attends encore une fois,
D'arriver en bas, sur le sol

Un souffle froid vient doucement m'envahir;
Elle est là, et me prend dans se bras,
Celle que j'ai tout le temps recherché
A travers mes cicatrices, celle que j'ai provoqué.
Dans un grand silence, elle m'emporte.

Puis, plus rien; Une seule image en tête, la dernière,
Un sourire qui me rassure;
Je n'ai plus peur,
Mon cœur est enfin brisé.

La lumière de l'aube fait son apparition,
Mon corps tremblant vient de se réveiller,
J'ai sur mes lèvres un goût amer; la trahison ?

Une seule larme est tombé, juste à mes côtés,
Elle n'a cessé de grandir, jour après jour.

Je veux seulement faire partie d'un rêve ou d'un cauchemar.

Evangéline Mélina - 2012

Si tu pouvais tout me dire
Tu aurais trouvé ce qu'est l'amour
Si tu pouvais me dire ce qui est dans ton esprit
Je voulais te montrer la voie
Un jour je serai plus vieux que toi
Je n'y ai jamais pensé avant ce moment
Je n'ai jamais imaginé l'image de cette vie
Mais maintenant je vais essayer de vivre pour toi et pour moi
Je vais essayer de vivre avec l'amour, les rêves
Et pour toujours avec les larmes