Respire, l'heure est arrivée, celle de ta repentance,
Et pense à écrire tes dernières pensées; de vulgaires poèmes sans aucun sens;
Si seulement tu pouvais rattraper chaque mot et effacer le silence,
Pour oublier ces minutes qui te blessent, celles perdu par ton absence;
Il ne reste plus que le souvenir de la pluie, effaçant chacune de tes larmes,
Respire maintenant et ouvre les yeux, même si ta vie a perdu tout son charme;
Et surtout, n'oublie pas que le sommeil est notre arme...

Evangéline - 2013