Re-bonjour...

Je vous présente aujourd'hui les chroniques de Scolaria. J'ai eu envie de vous présentez un peu mes personnages avant mon histoire. Mon but? Que vous puissiez mieux les connaitre. Le premier est centré sur Aline et Arthur. Bienvenue dans mon monde... Bienvenue dans l'Eléaginaire...


Montabaré, Paris, Scolaria, 2499

"Moi je n'ai peur de rien!"

Et oui, comme tous les garçons de son âge, Arthur pensait qu'il n'avait peur de rien ni de personne. Il passait d'ailleurs son temps à se moquer d'Aline. Elle avait le même age que lui mais comme c'était une fille, elle avait, selon lui, peur de tout. Sauf qu'Aline n'était pas une fille comme les autres. Certes, elle avait peur de certaines choses mais pas de celles dont avaient peur les enfants normaux. Elle avait peur de la solitude et des cris. Choses qui se rencontraient plus fréquemment que les serpents par exemple. C'est ainsi que grâce à Arthur, elle avait acquis une réputation de trouillarde, qualificatif très difficile à porter quand on fait partie des Enfants de la rue.

Mais Aline ne comptait pas se laisser marcher sur les pieds comme ça... Elle organisa donc pour Arthur une soirée d'Halloween très particulière et là, foi d'Aline, il allait crier de peur.


31 novembre 2499

Ce soir-là, en rentrant chez lui, Arthur fut surpris de ne pas trouver Aline assise dans le canapé rouge en train de regarder l'Intervision. À sa place, il trouva un mot signé de la main de son amie lui donnant rendez-vous dans la maison des gitans à 20h. La maison des gitans était une maison abandonnée où habitait une famille venue de Solyplaya avant d'être expulsée vers son pays d'origine. Depuis, on racontait que la maison était hantée mais Arthur n'y croyait pas. La preuve, il y était allé plusieurs fois, et n'y avait rien vu de surnaturel.

À l'heure dite, Arthur se rendit donc à la maison abandonnée. Ne voyant pas Aline devant, il entra. À l'intérieur, tout était noir. Il n'y avait pas la moindre lumière. Il appela de son nom son amie. Pas de réponse. Soudain, il sentit quelque chose qui lui montait le long du dos. Il passa sa main à l'endroit dit mais il n'y trouva rien. À peine avait-il enlevé sa main que la chose revint dans son dos. Mais cette fois-ci, elle n'était pas seule. Il y en avait trois ou quatre. Il commençait à être agacé car il n'arrivait pas à les attraper. Il continua à avancer et la sensation disparut. Il vit une légère lumière qui émanait du plafond. Il s'approcha pour voir. Soudain, il sentit quelque chose qui gouttait du plafond. Une substance légèrement collante lui tombait sur les épaules et la tête. Il leva les yeux. Ceux-ci s'étant habitués à la pénombre et la légère lumière aidant, il n'eut pas trop de mal à découvrir d'où venait le liquide. Un cadavre était suspendu au plafond. Il regarda ses doigts, ils étaient rouges. Du sang... Arthur se retint de hurler.

"Aline, ça ne marche pas. Je t'ai grillée." dit il d'une voix peu assurée."Aline ?"

Mais personne ne répondit. Il entendit juste l'écho de sa voix dans la maison vide. Vide ? Alors pourquoi entendait-il des grincements de pas sur le sol ? Il y avait forcement quelqu'un, mais il ne voyait personne. Les grincements semblaient venir de l'étage. Il continua donc à marcher vers l'endroit où, si sa mémoire était bonne, se situait l'escalier. Soudain, il trébucha sur quelque chose posé au sol et tomba par terre. Il posa la main sur l'objet en question et tira dessus. Il s'agissait de l'os d'un squelette. Pour sûr, Aline était derrière cette mascarade. Il s'apprêtait à crier le nom de son amie mais c'est une autre sorte de cri qui sorti de sa bouche quand le squelette se mit à bouger. Tout d'abord, il se redressa et les bras en avant il s'approcha d'Arthur qui était à terre. Ce dernier se releva d'un bond et se mit à courir droit devant lui sans regarder derrière.

Alors, il vit une silhouette fantomatique, venue de nulle part, descendre l'escalier. Une voix rauque sortie tout droit du fond de l'enfer résonna dans la maison.

"Maudit sois-tu... Toi qui oses t'aventurer en pleine nuit dans ce lieu maudit... Maudit sois-tu..."

C'était vrai qu'il n'avait jamais mis les pieds dans cette maison la nuit... Alors, les gens disaient vrai... Ils ne mentaient pas quand ils disaient que la maison était hantée. Son sang ne fit qu'un tour dans ses veines et le jeune garçon prit ses jambes à son cou et s'enfuit de la maison non sans cogner quelques murs au passage.

Il sortit soulagé de la demeure. Il transpirait à grosses gouttes. Il venait d'avoir la frousse de sa vie mais ça, il ne l'avouerait à personne.

"Bah alors, qu'est ce qu'il t'arrive ? Tu as vu un fantôme ?"

Aline était là, adossée contre le mur. Elle ne pouvait donc pas être dans la maison et avoir organisé tout ça.

"Exactement... Maintenant, on va s'éloigner de la maison hein." dit le jeune garçon pas très rassuré.

"Ne me dis pas que tu as peur..."

"Jamais ! Je... je n'ai jamais peur." Mais sa voix disait le contraire

"Allez, je suis sûre qu'il n'y a rien"

Et Aline l'entraîna à sa suite dans la maison.

"Surprise !"

Quand il vit tout ses amis réunis là, il comprit. Aline n'avait pas organisé ça toute seule. Marc, David, Claire, Johanna, Ambre... Ils étaient tous là. Tous ceux qu'il avait traité de froussards... Il regarda autour de lui et vit des araignées en plastique maintenues par des fil au plafond, un cadavre en plastique d'où s'écoulait un mélange rouge.

"Grenadine et Ketchup" souffla Aline en riant.

Le squelette était lui aussi en plastique et maintenu par des fils tel une marionnette. Un drap blanc et une lampe torche étaient posés par terre.

Suite à cette soirée, un deal fut fait. Plus jamais, il ne traiterait quelqu'un de froussard et en échange, cette soirée resterait un secret entre ses différents protagonistes.


J'espère que ça vous a plut. Si c'est le cas, dites le moi et si vous avez des envies, des personnages que vous aimeriez mieux connaitre, je ne demande rien de mieux. Ah, et j'ai oublié de vous dire un truc. Ce texte a été écrit pour le site werewolf studios pour l'événement d'halloween 2012 A bientôt pour un nouveau voyage dans l'Eléaginaire...