Prologue

Lloyd s'éloigna en vitesse de la plate-forme mais Marta et Emil le rattrapèrent et lui envoyèrent une décharge de Ars Nova, une combinaison magique et destructrice de leur cru. Lloyd s'effondra et disparu en une fumée verdâtre.

Fin.

Liam éteignit sa console et s'affala sur son siège bombé d'un petit coussin, rendant la position plus agréable. Sur son meuble télé trainaient toutes les consoles de jeux qu'il possédait depuis l'enfance : une Wii (avec le jeu Tales of Symphonia : Dawn of the New World à l'intérieur), une X-Box 360, les trois Playstations existantes; dans le tiroir du dessous, Liam y avait rangé ses Gameboy toute génération, sa PSP et d'autres jouets électroniques.

Liam poussa un long soupir. Il était venu à bout de ce jeu en deux jours à peine.

_Il n'a pas tenu longtemps…

Un second soupir après, il dirigea son regard vers sa fenêtre grande ouverte, laissant entrer une petite brise fraiche. Le soleil se levait petit à petit en ce jour de juillet, emmenant dans son passage une chaleur étouffante. Cette année serait sûrement une année digne de la canicule de 2003.

Liam jeta à nouveau son regard sur sa console éteinte. Ses « amis » lui avaient conseillé ce jeu - pourtant sorti il y a un petit moment - pour le distraire, mais celui-ci, comme tous les autres, ne l'amusa pas du tout. Les jeux ne lui semblaient pas du tout réaliste, ils n'étaient pas prenants, très prévisibles. Liam avait l'habitude de finir un jeu entre deux jours entiers et sept. En général, il s'enfermait dans sa chambre avec de quoi se nourrir pendant une semaine : des paquets de chips et de gâteaux, des boissons dans son mini-frigo, quelques médicaments s'il faiblissait. Il s'autorisait à dormir trois heures par nuit maximum - généralement entre 23h00 et 02h00 du matin. Sa mère détestait le voir ainsi mais elle n'arrivait pas à le raisonner ni à l'en empêcher. Liam avait changé la serrure de sa chambre en une très compliquée, à quatre barres, dont il détenait l'unique clé. De plus, même s'il vivait encore chez ses parents - comme tout ado de son âge en temps normal -, il subvenait à ses besoins seul, la plupart du temps. Il travaillait sur son ordinateur pour des compagnies de commerces généralement, ou créait des pubs bidons qui lui faisait gagner de l'argent à chaque fois qu'un individu ouvrait ses pages, volontairement ou non. Il lui fallait bien ça pour se payer tous ces jeux vidéos. Ceux-ci trainait par millier dans une étagère qu'on aurait pu prendre pour une grande bibliothèque, positionnée sur le mur à droite du meuble télé - celui-ci débordant également de pochettes de jeux en plus des consoles. Son lit et son bureau se trouvait sous la grande double-fenêtre située en face de son étagère. Une petite et haute commode était coincée entre le mur et son bureau, où il y rangeait, en général, ses sous-vêtement et ses cahiers de cours. À côté, deux portes encadrées une petite armoire incrustée dans le mur; l'une pour sa salle de bain personnelle, comprenant une baignoire, des toilettes et un meuble de taille moyenne ou il y avait le lavabo; l'autre amenant dans la maison. Pas un livre ou un DVD ne trainait dans sa chambre couleur crème et au mobilier de bois d'hêtre.

Liam se leva et commença à nettoyer son parquet où des déchets s'étalaient de partout - vestiges de ces deux jours passés à jouer. Une fois sa chambre assez rangée, il alla dans le couloir, passa devant la chambre de son petit frère, encore endormi de si bonne heure, et descendit au rez-de-chaussée. Près de l'escalier se trouvait un cagibi où balai, serpillère et autres outils utiles au nettoyage étaient rangés. Il y prit un seau et de la javel, avec le balai à serpillère bien entendu. Il remonta et lava le sol de sa chambre - et de sa salle de bain au passage. Une fois fini, il redescendit le tout à sa place. Puis remonta prendre une douche. L'eau tiède sur son corps lui faisait du bien et il y traina encore une bonne vingtaine de minutes. Il se sécha devant sa glace de bonne taille; son reflet lui renvoyait une image pâle de lui-même. Ne passant pas beaucoup de temps dehors, sa peau n'était pas beaucoup tannée par le soleil. Ses deux jours sans dormir assez lui avait creusés de grosses cernes sous les yeux, lui donnant un virage cireux sous ses boucles noires trop longues. S'il était un peu plus musclé et grand - oui, il considérait son mètre 75 petit -, il aurait pu se faire passer pour un des vampires de ses jeux vidéos.

Liam secoua sa tête et retourna dans sa chambre où son lit douillé l'attendait.