Épilogue

Horlain était vite devenue bien plus importante que la capitale même de l'Akara. Elle avait même finit par la remplacer. Le roi avait dû abdiquer, suite à son allégeance à Eozen, et comme il n'avait aucun héritier, les nobles avaient dû choisir un nouveau souverain. Et ils avaient choisis Konya. Ce dernier avait été très rétissant au départ mais avait fini par accepter. Il avait vite gagné le respect de ses pairs et à même pas quarante ans, il était pressentit pour prendre la gouvernance de la Sénéora. Même si ça n'arriverait pas encore avant cinq ou six ans. Lorsque Walyd, Sélane et Nasira étaient revenus, il y a quinze ans, le vampire avait fait jouer ses relations, à l'insu de son ami, pour qu'il gravisse les échelons plus vite. Il avait été aidé de Nasira, qui savait se montrer très persuasive. Tous deux étaient devenus ses conseillers. Sélane, elle, était devenue sa gouvernante. Elle s'occupait de deux pairs d'enfants : ceux de Konya et Elya, et ceux qu'elle avait eut avec Walyd, deux petits vampires qui n'avaient rien à envier aux deux autres en ce qui concernait faire des bêtises. Nasira, en plus d'être la conseillère du roi, était également la dernière oracle-sorcière, officiellement, et la dernière voyante, Elya ayant suivit son mari dans la mort quand celui-ci est mort en même temps que Talan. Beaucoup de monde venait la voir, la plupart pour lui demander des conseils et plus rarement, pour l'insulter et l'accuser de tous les maux.

Aucun nouveau cas de magie maléfique n'avait été recensé, que ce soit une résurrection ou acte de cruauté barbare. Mais quelqu'un y veillait. Thian n'avait pas fait les même choix que Talan et assumait pleinement son statut de sang-pur, et se faisait respecter en tant que tel. Kelen aussi l'admettait mais ne s'en servait pas. Seule Naliko, qui était redevenue une vampire à part entière grâce à l'aide de Walyd, le suivait lui au lieu de Thian. À eux trois, ils étaient parvenus à trouver les vampires restant et Thian avait créé une milice qui avait pour but de protéger le continent de personne comme Morwenna ou Eozen. Il la dirigeait seul, mais pouvait parfois délégué à Naliko et Kelen. Ces deux-là formait un couple plutôt impitoyable et effrayant, et ils s'occupaient surtout de cas les plus préoccupants et nécessitant aucune clémence. Et lorsqu'ils n'étaient pas occupés, ils passaient le plus clair de leur temps à Horlain. Et tous les ans, Kelen se rendait, parfois accompagné mais le plus souvent seul, en Saïra, pour s'assurer que personne ne vienne de nouveau se servir du cimetière, toujours emplie de magie. Deux fois, il avait dû défendre sa vie, et ce fut les deux seules fois où il se servit de l'épée de Talan.

Cependant, cette période de tranquillité se terminait. Les pays de l'Otalis étaient loin d'avoir retrouvé l'entente qu'ils avaient eue avant les méfaits d'Eozen. Chacun reprochait à d'autre le fait qu'il n'ait rien fait, ou qu'il se soit allié à lui. Et plusieurs pays de l'Alfana, ceux qui avait accueillis des réfugiés, demandaient à être récompensé de leur aide. Alors, ils s'étaient tous réunis, les six, une dernière fois avant longtemps, sûrement. La nature avait repris ces droits depuis longtemps. Seule la place de la stèle était désertique, avec seulement un arbre blanc, dont les feuilles étaient étrangement noires.

- On a quand même réussit à empêcher une guerre pendant quinze ans. Ce n'est pas rien. Mais j'en sens qu'on y arrivera pas, là, commenta Sélane.

- Non, nous n'y arriverons pas. Il n'y avait qu'Eozen engagé dans sa lubie destructrice. Nous ne pourrons jamais arrêter plusieurs pays en même temps, répondit Walyd. Tout ce que nous devons faire, c'est aider Konya.

- Oui, nous l'aiderons, approuva Thian. Je crois bien qu'il est le seul à avoir retenu la leçon et il ne mérite pas de subir les conséquences de quelque chose qu'il n'a pas fait. Certain rois pensent déjà à invoquer je ne sais quel démon et le fils d'Otal veut l'aide des vampires.

- Qu'est ce qu'il croit, lui ? S'insurgea Naliko. Ce n'est pas parce que Talan a aidé son père que l'on va faire pareil. Surtout après le coup qu'il nous a fait. Il s'est allié à Eozen. Moi, j'aiderai Konya et personne d'autre.

- Les Alfaniens ne nous attaquerons pas et ne ferons rien le temps que dure le conflit en Otalis. Je m'en suis assurée. Mais je ne peux rien faire de plus en ce qui les concerne, leur dit Nasira. Surtout si je veux pouvoir aider Konya.

- Oui, mais fait ce qui te semble juste et plus important, quand même, dit doucement Kelen.

- Nous ferions bien de rentrer. Les petits étaient perturbés quand nous sommes partis. Ils sont persuadé qu'on ne rentrera pas, dit Sélane.

- On rentrera, et en un seul morceau. Ils ne s'inquièteraient pas autant si tu les couvais moins, lui reprocha gentiment Walyd. Mais on va rentrer. On doit sauver la Sénéora.

- Talan n'aurait sûrement pas aimé t'entendre dire ça, lui dit Kelen. Il disait que cette union finirait par provoquer une guerre qui engagerait tous les pays de l'Otalis, y compris ceux qui ne voulait pas entrer dans la zone d'entente. Et il avait raison, dit amèrement Kelen.

- Talan avait souvent raison, même s'il ne s'en rendait pas toujours compte, dit Thian. Dommage qu'il ne soit plus là.

- Partez devant, je vous rejoins vite, répondit simplement l'oracle-sorcier.

Il restait toujours plus longtemps que les autres, lorsqu'il était accompagné. Et il lui arrivait de rester plusieurs jours d'affilés lorsqu'il était seul. Il voulait toujours rester seul en compagnie du silence lorsqu'il venait au cimetière. Il alla s'asseoir au pied de l'arbre blanc, qui avait poussé à l'endroit exact où il avait laissé son amant. Il resta un petit moment, la tête en arrière poser sur le tronc, les yeux fermés et respirant à peine. Puis, comme à chaque fois, il murmura qu'il était désolé, et comme à chaque fois, le vent lui répondait qu'il n'y était pour rien.


Fin


Voila, c'est fini. J'espère que ça vous a plu, malgré les fautes, et autres erreurs que j'ai pu laisser. Et malgré la fin un peu bâclée.

Je sais que j'ai laissé une fin plutôt ouverte, mais il n'y aura pas de suite. Ou alors dans vraiment très très longtemps. Mais ce n'est pas du tout dans mes projets.

Merci de m'avoir lu jusqu'au bout !

LadySo