L'obsession est (im)mortelle

18h30. Mara Jade ouvrit la porte de son appartement en plein coeur de Lille, posa son sac de cours et attrapa son courrier. Elle se rendit dans son salon et entreprit la lecture des lettres.

En regardant son tas, elle vit une enveloppe plus épaisse que les autres. Intriguée, elle l'ouvrit et fixa son contenu : un petit journal intime portant l'inscription "Cade".

La jeune étudiante en médecine, perplexe, décida de voir le contenu de ce journal. Mais avant qu'elle n'ait eu le temps de l'ouvrir, le journal s'illumina et une sorte de spectre en sortit.

Effrayée, elle lâcha l'objet. Le fantôme prit une consistance assez solide. Elle le regarda et fut frappée par sa beauté étrange : il était grand, avait les cheveux presque translucides et les yeux gris très clair. Il était vêtu d'une sorte de toge blanche.

- Je m'appelle Cade, se présenta l'angélique apparition. Mais par pitié, ne me regardez pas, jeune demoiselle, ou alors vous finirez par perdre la raison.

Mais la jeune femme ne pouvait pas le lâcher les yeux. Elle était totalement fascinée. Le jeune homme s'assit. Aucun d'eux n'avait l'intention de parler. Mara Jade sentait que le fantôme n'était pas heureux de la situation et de son refus d'obéir.

Mais il n'y avait rien à faire. Elle ne parvenait pas à reprendre ses esprits et à trouver la force de détourner le regard.

Les minutes passèrent et elles semblaient aussi longues que des heures entières. Rien ne changeait.

Un quart d'heure de contemplation lente et silencieuse plus tard, même si Mara Jade avait l'impression qu'une journée entière s'était écoulée, la situation commença à évoluer. D'abord d'une façon presque imperceptible, puis bien visible. A ce moment-là, Mara Jade se figea.

L'apparition commençait à disparaître !

- C'est l'heure, dit-il d'un air sombre. Vous m'avez désobéi et devrez en subir les conséquences.

Pour la première fois depuis de longues minutes, Mara Jade parvint à parler :

- Quelles conséquences ? le questionna-t-elle d'une voix rauque.

- Lorsque je disparaîtrai complètement, la seule chose que vous voudrez sera mourir pour essayer de me rejoindre. Sauf que vous ne me retrouverez jamais et vous errerez sans fin entre le monde des vivants et le royaume des morts. Votre folie vous empêchera de mourir complètement et votre fantôme hantera à jamais cet appartement.

La jeune femme mit un certain temps à assimiler ce qu'il venait de dire.

- Pourquoi ? dit-elle soudainement.

- Pourquoi quoi ? répondit-il, perplexe.

- Pourquoi m'êtes-vous apparu, à moi et à personne d'autre ?

Le fantôme prit une grande inspiration et se lança :

- Tous les ans, ce journal atterrit chez une jeune femme, n'importe laquelle, choisie au hasard. Moi-même, qui vit dans ce livre à cause de la malédiction d'une sorcière du Moyen-Âge, je ne sais pas expliquer le pourquoi. Ce que je sais, c'est que la femme qui me voit perd rapidement la raison et se suicide assez vite. Trop folle pour savoir où aller, elle devient un fantôme et hante à jamais l'endroit où elle est morte.

Au fur et à mesure qu'il parlait, sa voix devenait plus faible et son corps plus transparent.

- Je suis désolé, conclut-il tristement.

Et il disparut.

Désespérée, l'étudiante en médecine se rua dans sa salle de bains, ouvrit si brusquement son armoire à pharmacie que la petite porte sortit de ses gonds et tomba à terre dans un grand fracas, attrapa une seringue vide qu'elle remplit d'air et se la planta dans une veine.

Soulagée, elle retomba au sol lorsque la porte de son appartement s'ouvrit. Elle avait totalement oublié que son grand frère, Jacen, devait venir la voir ce soir.

Lorsqu'il la trouva, Mara Jade lui sourit, puis mourut paisiblement, sa folie l'aidant à accepter son châtiment. Un instant après elle flottait au-dessus de son corps, fantôme jeune et transparent.

Jacen hurla, se précipita vers son cadavre en composant le numéro des urgences mais c'était trop tard. La vie avait déserté le corps de sa petite sœur adorée.

Fou de douleur, il fit le tour de l'appartement en attendant l'ambulance. C'est alors qu'il tomba sur un livre qu'il n'avait jamais vu chez sa sœur.

S'approchant de plus près, il vit que c'était un journal intime. Peut-être que sa MJ y avait dit pourquoi elle s'était suicidée !

Il l'ouvrit brusquement, mais ne vit que quelques mots étranges griffonnés à l'encre rouge :

"Victime n° 1138 : Mara Jade Williams. L'obsession est (im)mortelle."


Cette nouvelle fantastique a été écrite pour un sujet en français, en mai 2012.