Mes mains, tremblantes, attrapèrent l'enveloppe de couleur rouge, et avec beaucoup de peine, l'ouvrirent, doucement, de peur de la déchirer, son message ainsi rendu illisible.

- Vous savez si c'est bientôt fini tout ça? je leur demandai avant de lire la lettre.

- Est-ce que tu as vraiment envie que ce soit bientôt fini? me fit réfléchir Soren.

- Ouvre là et dépêche toi! me pressa Julien.

La lettre, écrite avec de belles lettres bien ronde, était faite d'une feuille A4 plié en 2. Elle disait :

Je suis fière de toi.

Le fait que tu te sois attiré l'amitié de Soren ne m'étonne pas, cependant beaucoup de personne aurait fuis devant lui. Pas toi.

J'aimerai que cette chasse au trésor dure pour toujours, seulement tout à une fin.

La fin de ma vie, la fin de mon existence va s'achever entre tes mains, dans une dernière lettre qui t'est adressé.

Je n'ai jamais cru au paradis, et je sais que mourir n'arrangera rien, mais j'ai été trop souvent confronté à la violence.

Mon homosexualité, l'agression de ma mère, l'agression de Soren, mon asocialité, ce ne sont que les pièces du puzzle que représente mon existence.

Tu entre maintenant dans l'aire autodestructrice de mon récit.

Pour le prochain indice, va dans l'église, et monte dans le clocher, là-haut tu trouveras une enfant, parle lui de moi.

J'étais enceinte.

Lily.

Enceinte, Lily était enceinte.

- De qui était-elle enceinte? je leur demandai, dans un éclat de colère.

- De Jared, m'avoua Julien, avant de s'affaler sur son lit dans un geste de dépit.

- Le dealer! Elle se droguait, elle baisait, et quoi d'autre encore hein? je m'énervai contre Soren.

La pièce avait commencé à tourner autour de moi, l'air commencer à me manquer, le sentiment qui m'avait étreint lors de la disparition de Lily me plongea dans le désespoir, tandis que Soren et Julien m'observaient d'un air désolé et compatissant.

Seulement ce n'était pas de la compassion que je voulais, c'était de l'aide, de l'aide pour me sortir de se cauchemars. Jamais je n'aurai pus m'imaginer de telle chose. Jamais je n'aurai pus imaginer ça de Lily. J'étais déçue, blessé, et irrémédiablement seule. Comment j'avais pus imaginer que si Lily n'était pas morte on aurai pus être ensemble toute les deux. Elle m'avait comme trompé? On ne sortait pas ensemble, je rejetais mes sentiments envers elle, et pourtant je ressentais sa grossesse comme une tromperie, envers moi et mes sentiments.

Même si c'est moi qui n'est pas voulu d'elle, Même si je n'étais pas prête à être avec elle, j'étais profondément blessée et déçue.

- Il faut que tu comprennes qu'on ne peut raisonnablement pas vivre sa vie normalement après avoir vécu les traumatismes qu'elle a subi. Elle devait bien extérioriser tout ses soucis, tout son passé, dans quelque chose. Elle devait trouver un échappatoire. Le sien était la drogue, pas le sexe. Elle n'a couché qu'une fois, me dit calmement Soren pour m'apaiser.

- Et toi, c'est quoi ton échappatoire? je lui avais demandé violemment. Toi aussi tu te drogue? Et toi Julien! Tu te drogue et tu te tape des filles aussi!

- Calme toi, m'avait ordonné Soren, visiblement blessé par ma question. Mon échappatoire c'est Julien, c'était Lily et, je suppose, un peu toi. Mon échappatoire c'est mes relations avec les autres.

Sa déclaration me fis chaud au coeur, seulement ce sentiment fus balayé par Lily et son coté obscur…

- Tu ne dois pas lui en vouloir, essais de la comprendre, la défendit Julien. Elle a ses raisons pour avoir fait ça.

- Je suis désolé de m'être emporté, après tout ce n'est pas votre faute, je leur dis en les prenant dans mes bras.

- Excuses acceptées, et maintenant arrête de te défouler sur nous en nous écrasant s'il te plait, me commanda Soren et se libérant de mon étreinte.

- Vous avez un moyen pour se défouler sans faire de mal à personne? je leur demandai franchement.

- Va chercher ton indice petit scarabée, me dit Julien en prenant une voix de moine tibétain.

A ce moment là, deux solutions s'imposaient à moi, soit partir à l'église pour parler à l'enfant, soit aller voir Jared pour lui soutirer des informations, en sachant éperdument qu'il siégeait dans un des quartiers qui craignent le plus de la ville.

En même temps, Jared avait été dans ma classe pendant 5 ans. Du Ce2 à la 5ème.

Jared avait bel et bien mon âge, seulement ses connaissances et son tempérament violent l'avait hissé en haut d'un cartel de la drogue, comme étant le chef de l'hémisphère ouest de la banlieue.

Il avait fait ses preuves en tuant à coup de pistolet dans la tête l'ancien chef du territoire, devenant ainsi son héritier, et grimpant sur le trône.

Jared était violent, certes, mais sans son intelligence hors du comment, il n'aurait pas pu coincer l'ancien chef à l'écart.

Il fallait donc faire un choix, tout en sachant que si je partais du coté de Jared, il me faudrait me glisser pour pouvoir le rencontrer, alors qu'aller à l'église s'avérait être enfantin.

Peut-être que Lily m'avait fait part de sa grossesse pour que j'aille voir Jared, ou alors c'était un piège.

En même temps je connaissais l'adresse de Jared, je l'aidais avant pour les maths, donc je pourrais donc me rendre directement chez lui. Seulement, les chances que Jared y soit étaient infimes.

Que faire?

Suivre la voix de Lily, ou me référer à mon instinct?

Aller voir Jared s'avérait dangereux, et qui sait, peut-être que Lily n'était pas consentante... Et alors je serai vraiment mal barré.

Prendre le risque de se faire agresser, avec la possibilité de ne rien avoir en retour, ou alors allez voir une enfant dans une église, sans risque apparent.

Une seule personne pouvait me renseigner sur si oui ou non Lily avait été victime d'un viol.

- Soren, Lily était-elle consentante lorsqu'elle s'est fait engrosser? je lui demandai, d'un air fataliste.