1-1

Nous étions tous là, Tika, Garrett, Damian, Flint, Turky, Shadow, Mo, Ask, notre père adoptif et moi, Briss.

Tous de nationalités différentes, Tika était de Chine, Garrett était de Rhodes Island, Damian était française, plus précisément de Paris, Flint était d'Argentine, Turky était de New Delhi, Shadow, elle était de Spitzberg, près de la Norvège. Mo était de Mongolie et moi de Sibérie.

Nous étions tous des enfants adoptés, adoptés par Ask, un père irresponsable et méchant, mais au moins on visiter des recoins du monde inconnu.

Garrett était le plus grand du haut de ses 16ans, venait ensuite Shadow qui avait 14ans, puis Mo qui avait comme moi 13ans et ensuite Flint, 12ans et Damian 12 ans aussi. Puis les deux derniers, Turky 11ans et Tika, 2ans.

Ask, lui avait entre 45 et 50 ans mais en faisait beaucoup plus. La drogue et la bouteille l'avaient rendue aigre.

Des fois Ask faisait référence à son ex femme et un fils qui seraient partis. Désormais je comprends pourquoi il était comme ça.

A ce moment là nous étions tous ensemble.

Ce jour là, nous visitons l'Italie. Grâce à ses petits trafics, Ask avait toujours beaucoup d'argent. Il nous nourrissait, nous faisait voyager, et c'était tout ce qui comptait. Tant que nous étions ensemble, tout allait bien.

La tour de Pise s'élevaient devant nous ce jour là, grande, penchée, fabuleusement impressionnante, et tout ces gens en train de poser, un grand ensemble. Nous étions beaucoup donc prendre des photographies tous ensemble en même temps relevaient du défi. Mais on y arrivait, et, ce jour là on avait posé de sorte à faire comme si on poussait la tour. Quatre d'un coté quatre de l'autre. Une photo comme celle des autres mais avec plus de personnes. Après que la photo ait été prise, Ask nous avait laissé seuls pour aller au bar. On été habitué maintenant.

Souvent Garrett nous parlait de la vie que l'on aurait quand il nous aurait pris sous son aile à ses 18ans. Il nous racontait qu'il travaillerez et que tous ensemble on gagnerait de l'argent et qu'on vivrait dans une petite maison tous ensemble.

Un rêve auquel je pensais souvent. La peur que finalement Garrett nous laisse tomber et parte seul lors de ses 18ans. Qu'il puisse partir mais seulement avec certain d'entre nous. Bref, c'était plus un cauchemar qu'un rêve pour moi.

Après que Ask soit parti nous nous étions allongés par terre, dans l'herbe. L'herbe était vert pomme et fraîche, toute molle. Mon dos se reposait bien dessus, elle était parfaite pour se reposer un peu, suite aux longues heures de bus que l'on avait faites. Ask n'avait pas de voiture à l'époque et, pour je ne sais quelle raison n'en a jamais voulu. Moi j'avais toujours rêvé de conduire une voiture comme celle des années 60.

On n'avait pas vraiment de maison propre, on en louait, ou plutôt Ask en louait. Ce qui est chouette dans les maisons à louer c'est qu'elle sont toutes différente. Mais le dilemme c'est que nous ne nous sentions jamais vraiment bien, jamais chez soi, ce qui fait que nous nous attribuons chaque endroit comme s'il nous appartenait, comme sur cette pelouse. Nous nous y étions établis. Ensemble, tous ensemble.

On était bien à l'époque, même si je me posais quelques questions, j'étais bien. On était un peu insouciants… Celui et celle qui croyaient le plus, ou voulait le plus, croire aux histoires de Garrett étaient Turky et Damian. Turky était jeune, et il était sûrement le plus insouciants sans compter Tika bien-sûr. Damian, elle, voulait tellement y croire qu'elle se persuadait elle même de ces histoires.

Les deux qui y croyaient le moins c'étaient, j'en suis absolument sûr, Mo et moi. Mo était très mystérieux, personne ne connaissait son vrai prénom sauf lui. On l'avait toujours appelé Mo.

L'herbe me chatouillait quand Tika me grimpa dessus. Elle se hissa jusqu'à ma tête et balbutia un mot incompréhensible. Ask était parti pour une de ses magouilles un jour, il nous avait laissé seuls mais on s'en était sorti et, quand il était revenu, il avait un bébé. Tika . C'était Flint et Damian qui lui avaient appris à marcher. Elle ne savait pas encore parler mais ça viendrait. Elle balbutiait des mots incompréhensibles mais ça nous faisait rire.

Si petite, elle était sans exception la personne la plus mignonne et innocente que j'ai connu dans ma vie.

Encore un balbutiement incompréhensible. Je m'étais relevé et l'avais pris dans mes bras. J'avais fermé les yeux et m'étais laissé partir.

- Regarde ça Briss! m'avais interrompu Turky. Flint marche sur ses mains!

- Oh mais oui, j'avais dis en regardant Flint faire son cirque. Vas-y Flint!

Il était tout excité ce jour là, tout fou tout fou. Comme quand il avait mangé trop de confiture de framboise. Apparemment il avait mangé trop de confiture de framboise ce matin là.

On riait tous de bon coeur quand une bande d'adolescents été venu s'installer pas loin et avait commencé à nous regarder comme des bêtes de foire.

Déjà ça n'avait pas fait rire Garrett car il était très protecteur. Ensuite, quand ils avaient commencé à parler à voix très haute il n'avait pas bien réagis. Je voyais bien qu'il se retenait devant les enfants. Je voyais bien qu'il brûlait de l'intérieur. Il soufflait très fort, très lentement, fermé des fois les yeux comme pour chasser ses jeunes de sa visions. D'après mes estimations, j'avais conclu qu'ils avaient tous entre 14 et 16 ans. Une bande venue des beaux quartiers. Je me rappelle que je ne comprenais pas un mot de ce qu'ils disaient car ils parlaient en Italien. Seulement, pour ne rien arranger Garrett avait appris à parler Italien avec Ask.

- Empêche moi d'y aller, avait-il chuchoté à Shadow en fermant les yeux.

- Venez les enfants on va un peu plus loin, nous avait alors appelé Shadow en tenant Garrett par le poignet.

Nous nous étions donc éloigné, et, entendant les rires des adolescents Garrett avait pété un câble. Il avait tiré son poignet de l'étreinte de Shadow et avait foncés sur eux, furieux.

Je m'en rappelle, de cette dispute, car je n'avais pas compris ce qu'ils c'étaient dit. Ils avaient parlé en Italien de sorte qu'aucun de nous n'avait compris le sujet de la dispute mais apparemment Garrett était de plus en plus furieux.

Et après quelques échanges Garrett fit face au plus grand de leur groupe. C'était un gars qui faisait franchement de la peine. Il avait les cheveux raides, blonds, une petite chemise rentrée dans son pantalon surmonté d'un blazer avec un écu, sûrement celui de son école, et ses chaussettes montaient plus haut que ses chaussures qui étaient de petits mocassins.

Et le pire c'est que vu son visage qui m'avait paru puant le mépris il se vantait de ses habits.

- Laisse tomber Garrett, ils en valent pas le coup, je l'avais appelé en vain.

- Toi tais-toi! m'avait répondu une des filles du groupe en français.

Elle était habillée d'une jupe et d'une chemise, et avait le même blazer que le garçon. Ses cheveux marrons étaient coiffés en une tresse qui reposait sur son épaule. Ses yeux avaient été maquillés plus qu'il n'en faudrait.

Garrett, toujours concentré sur sa dispute avec le garçon n'avait pas relevé. J'avais donc fait appel à mon sang-froid pour aller chercher Garrett.

- Viens, les enfants ont besoin de toi, je lui avais dit en le tirant en arrière. On a pas besoin de se foutre sur la gueule avec d'autres personnes, pas aujourd'hui.

- De quel droit ils pourrissent notre journée? Hein, dit le moi? m'avait-il alors répondu.

- On s'en fout, ramène toi ou pète leur la gueule mais fait vite! avait sorti Flint.

- Y en a marre de la violence avait murmuré Mo en avançant vers nous.

- Bon Garrett dépêche toi! je lui avais rajouté.

- Bon et bien je leur pète la gueule alors! avait-il dit en donnant un coup de poing au garçon.

Celui ci était tombé sur la pelouse en se tenant la mâchoire.

- Y EN A MARRE DE LA VIOLENCE! avait alors hurlé Mo dans nos oreilles, ce qui nous avait paralysé. Là c'est mieux.

Il avait reculé et nous avait laissé pour s'asseoir.

Garrett avait reculé, avait regardé le garçon et sa bande qui étaient bouche bée et on était parti plus loin. Mo avançait en premier et était dans son monde. C'était comme s'il voyait des choses que nous autres ne voyons pas. Il était spécial. Il était sûrement le plus spécial de la bande, personne ne le comprenait vraiment. Il était un mystère pour nous. Et je l'aimais bien pour ça. Même si je ne me sentait pas très proche et qu'il ne parlait que très peu, je ressentais de la sympathie pour lui. Ce cher Mo…

- Ca va aller Mo, je lui avais chuchoté une fois revenu près de lui. Tout va bien.

- Merci, avait-il dit pour ma plus grande surprise. Merci…

Je l'avais regardé bizarrement et lui avait souri de son sourire mystérieux, en me regardant dans les yeux. J'avais souris aussi et m'étais allongée pour regarder le ciel.

Mo avait les cheveux blonds presque blanc mi long en piques et les yeux gris tristes. Il était maigre et de taille moyenne. Il portait de vieux habits comme nous tous. Il se fichait de son look, il se fichait de son physique. Il se fichait de tout sauf de rêver… Il portait attention à tout, voulait la paix, il était spécial… Mais il nous traitait toujours d'un air méprisant, comme si on était rien.

- Le ciel est beau aujourd'hui, avait-il dit de son légendaire air rêveur. Il n'y a presque pas de nuage…

- C'est beau… j'avais alors rajouté en souriant.

- Flint! Flint! Flint! l'encourageaient les autres en coeur à peu prêts trois mètres de nous.

- Et regardez ça! nous avait interpelé Damian. Tika lui court après!

Il faisait beau, il faisait chaud, c'était une belle journée. Même si Garrett avait failli se battre, la matinée c'était bien passé.

On avait tous joué à colin-maillard, on c'était bien amusé, ensemble.

Après un temps que nous avions cru minuscule Ask été revenu, bourré, comme à son habitude. Nous qui avions faim, nous étions plains et il nous avait donné une liasse de billet verts pour aller acheter à manger. Ensuite il s'était laissé tomber dans l'herbe et nous nous étions allés manger.

Nous avions mangé ce jour là, dans une pizzeria. Elle était faite de brique rouge et avait un toit jaune. Cette pizzeria nous avait paru accueillante et de plus, des effluves de bon repas affluaient dans nos narines.

Nous entrâmes et mangeâmes en parlant de tout et de rien. Les plats étaient bons et nous revigoraient tandis que les boissons nous désaltéraient.

Nous étions tous attablé à de petites tables qui avaient été rapproché de sorte quelles se touchaient. Elles étaient toutes recouvertes d'une nappe de couleur différentes ce qui créait un grand arc-en-ciel d'intérieur. Les lumières diffusaient des teintes de blancs variées et de luminosité différente créant des ombres sur nos visages.

Les serveurs étaient sympathiques et les cuisiniers étaient des créateurs de nourriture vraiment excellente.

Dans ce petit restaurant chaleureux nous passâmes un bon bout de temps, oubliant un peu Ask, son haleine puant le pastis et son air de drogué et ses yeux vitreux. Ask avait le front dégarni, les cheveux blonds décolorés gras, et ses pellicules tombant comme la neige quand il bougeait la tête. Il était juste extrêmement repoussant.

Malgré notre grande envie de rester dans le restaurant nous étions parti vers 3h de l'après-midi, le ventre rempli et la joie sur nos visage. Nous étions retourner vers Ask et nous étions tous partis en bus vers notre maison de location un peu plus loin, à Migliarino.

Après environ 16 minutes de voyage nous nous étions arrêtés à la station de Migliarino et étions partis à la maison. Il faisait encore jour et il devait être 18h à peu près. Les paysages étaient magnifiques et la maison était très grande.

Nous étions entrés et avions directement visité la maison. Il y avait deux chambres, la première avec 3 lits doubles et la deuxième avec un lit simple.

- Je vais dormir par terre, avait simplement dit Garrett. Après vous faites comme vous voulez, répartissez vous les lits.

Nous nous étions tous regardés et nous étions répartis les lits. Damian avec Tika, Flint avec Turky, Mo avait choisi de dormir tout seul et moi j'étais avec Shadow.

Shadow était… gothique. Elle avait les cheveux roux lisses, les yeux marrons, elle était mince, bien proportionnée, elle était maquillée toujours de noirs et ses habits étaient striés de chaines, de fermetures éclairs, de boutons, de lacets. Elle portait souvent des robes avec des froufrous. Elle avait un percing à la lèvre, un anneau. Ask avait donné son autorisation. Elle avait toujours l'air d'être sûr d'elle. Je pense que c'était la fille la plus belle du groupe.

- On va manger, nous avait prévenu Garrett.

Le plus souvent c'était lui qui faisait la cuisine car Ask était trop bourré le soir quand on rentrait de nos petites visites.

Garrett était grand, pas baraqué mais quand même un peu musclé. Il avait les cheveux châtains ébouriffés et les yeux verts vifs.

Il était un ado comme les autres, il avait seulement une plus grande maturité. Il portait souvent de grands tee-shirt avec des jeans troué et ses légendaires baskets noires et blanches complètement usées mais qu'il portait toujours.

J'étais descendu en même temps que Damian.

Les escaliers ne pouvaient faire passer que deux personnes à la fois de sorte que Damian et moi étions collées lorsque nous vains descendu l'escalier.

Elle ne me parlait pas souvent. En faite, celui ou celle avec lequel ou laquelle je parlais le plus à l'époque était peut-être Mo.

En tout cas Damian passait son temps avec Flint et Tika. Tandis que moi j'allais avec Mo, enfin, quand celui ci n'était pas dans son monde mais parmi nous. Et pour être franche, il ne l'était pas souvent.

Je ne sais pas pourquoi mais je voulais absolument être proche de lui. Peut-être parce qu'il était spécial. Ou peut-être juste parce qu'il était incompris.

En arrivant en bas des escaliers j'avais pris le temps de bien regarder les décors pour bien tout mémoriser, j'avais aussi pensé à prendre mon appareil photo Polaroïd.

J'avais pris quelque photo pour mon carnet des « maisons que l'on avait eu » , et était allée m'asseoir avec Garrett, Damian et Ask.

Les autres étaient descendus plus tard, et nous avions tous commencé à manger les pâtes que Garrett avait préparé et était allé acheter quelque temps auparavant.

- Bon, avait commencé Ask. J'ai décidé, pour la première fois, de vous faire visiter vos pays d'origine! Demain on part en avion pour… la France! Direct à Paris!

Damian c'était étranglé avec ses pâtes face à cette nouvelle.

- C'est génial! s'était-elle exclamée, un grand sourire sur le visage. C'est beau Paris?

- Je sais pas, la dernière fois que j'y suis allé je suis resté dans les bars, nous avait raconté Ask.

- Ok… bon, c'est bien sinon! s'était empressé de nous motiver la française. La tour Eiffel, le jardin des plantes! C'est… Enorme!

- Paris, ce sera à tous notre première fois, mais c'est vrai qu'on est jamais allés dans les pays respectifs des uns et des autres… avait fait remarquer Garrett. C'était fait exprès?

- Non, c'est juste que je me rappelais plus trop de vos endroits de naissance donc… J'ai eu de la chance de ne pas tomber dessus! nous avait balbutié Ask. Avant ce jour où je m'en rappelle à peu près… C'est bien toi Garrett qui est né à Paris? Non?

- Non, c'est Damian… Bon, tu te rappelle de l'endroit de naissance de qui après Damian? avait tenté de le faire continuer Garrett, tout en mangeant ses pâtes.

- Mo, c'est la Mongolie, ça je m'en rappelle, ça m'avait fait rire. Et Shadow c'est un nom compliqué, c'est Spitzberg! avait-il cherché dans sa mémoire.

- Tika , ça me fait penser à quoi? avait-il chuchoter pour lui-même même si nous avions très bien entendu. Tika est née au île Tiki?

- Non pas du tout, bon laisse tomber je te ferai une liste! l'avait fait achever Shadow en se levant. Maintenant on va tous se coucher, il est tard et demain on prends l'avion donc. Il faut bien dormir.

- C'est une excuse à deux balles tu le sais ça? s'était opposé Flint. Mais bon, comme tu me fait un peu peur j'y vais quand même…

Shadow avait ri et nous étions tous montés nous coucher.

Une fois dans le lit Shadow m'avait demandé :

- Je te fais peur à toi?

J'avais explosé de rire à cette question et Shadow aussi.

Je m'étais endormi directement, pensant silencieusement à Paris.