Disclaimers : le texte, comme d'habitude, est à moi.

Notes : il y a quelques temps, grâce à ma chaîne YouTube, j'ai fait la connaissance d'un canadien anglophone assez sympa avec qui je discute de temps à autres sur Skype (mais vu qu'il parle assez bien français, on parle en français). Il y a trois jours, il m'a annoncé qu'il avait cassé avec sa copine, et pour tout dire, il avait l'air assez bouleversé. Alors j'ai décidé de faire ce petit poème. Je ne lui montrerai jamais (je ne lui ai pas posé beaucoup de questions vu que ça ne me regarde pas, donc ce poème ne correspond pas exactement à son histoire) mais voilà, c'est pour lui. Après coup, j'ai trouvé cette image sur DeviantArt qui, bien que primaire, résumait la situation, et j'ai décidé de prendre son titre. La voici : kazarie . deviantart art / Untitled-363841785?q=gallery%3Akazarie&qo=0 (enlevez les espaces).

La phrase de la fin a été écrite par mon ami. C'est celle qui m'a le plus émue, j'ai donc décidé de la poster ici, en espérant que vous comprendrez le message du poème. (Explication : Rin et Len Kagamine sont jumeaux et ce sont des chanteurs japonais.)

.


.: To the One I'll never forget :.


.

On ne s'entendait plus très bien,

On ne s'entendait plus du tout.

On était même devenus sourds

A force de crier pour rien.

.

On était devenu muets,

A pousser ces longs cris brisés.

Et pour te dire des mots doux

Je n'arrivais plus à parler.

.

Et j'enviais ce soir d'été

Qui nous avait vu nous unir.

Et par les sentiers du passé,

Je vois disparaître nos rires.

.

Pourtant je t'aime encore, tu sais,

Je te trouve belle quand tu pleure.

Mais moi quand je sanglote tout bas

Je sais bien que je suis trop laid.

.

On ne s'entendait plus très bien...

On ne s'entendait plus du tout.

Il faut croire qu'on était trop fiers

Puisqu'on s'est séparés hier.

.


"J'ai cassé avec ma blonde hier soir, et nous deux, on adorait Rin et Len... Je suis juste si attristé, parce qu'elle était comme ma Rin."