Je me suis inspirée du film 'Jeux d'enfants' que j'ai beaucoup aimé et cette scène m'est venue en tête alors il fallait que je l'écrive. Enjoy ! :)


J'ai balancé mon sac contre le mur, faisant voler tout cahier par terre et j'ai attrapé mon MP3, plaçant les écouteurs dans mes oreilles sans trop monter le volume. J'ai retiré ma veste et je me suis jetée sur mon lit pour agripper un oreiller. Mon corps tout entier faisait face au plafond de ma chambre, je n'avais jamais vraiment remarqué qu'il était si blanc. Mes paupières sont doucement mais lourdement tombées alors qu'un flash blanc éclaircissait mon esprit.

Il faisait très beau et très chaud ce jour-là, les rayons du soleil se reflétaient sur la petite rivière qui bordait notre cabane d'enfant. J'étais assise dans l'herbe fraîche, mes pieds nus trempant dans l'eau tiède alors que je regardais les têtards nager autour de mes chevilles, ils me chatouillaient, c'était amusant. Je riais doucement quand il s'est approché derrière moi, une branche à la main.

- Voilà, c'est terminé. Ça sera notre cabane rien qu'à tout les deux, et personne d'autre ne pourra rentrer.

Je l'ai simplement regardé, sans rien dire. Ses yeux verts brillaient de bonheur et de satisfaction après avoir enfin achevé ce dur labeur.

- Et comment on fait si on est plus copain ?

J'ai dû me maudire tellement cette question paraissait si ridicule, mais visiblement cette bêtise m'avais amenée à quelque chose d'entre plus surprenant. Il s'est assit en tailleur face à moi, me regardant droit dans les yeux. Le vert émeraude confrontait le bleu azur

- On va se faire une promesse, comme dans les films.

- Une promesse ?

- Oui. Promet-moi que l'on ne se séparera jamais. Du moins pas avant que nos parents nous aient dit qu'on ait le droit de se marier.

Il m'adressa un sourire amusé, une lueur d'espoir luisait dans ses prunelles alors qu'il attendait ma réponse. J'ai retiré mes jambes de l'eau avant de les croiser devant moi pour lui faire entièrement face.

- Je te le promet, mais on attendra pas que nos parents nous dises pour qu'on se marie.

Il a ri et avant que je puisse m'y attendre, il a prit mes mais, prenant appui dessus pour pouvoir se pencher en avant et ses lèvres ont touchées les miennes. Je fus surprise, c'était humide et sucré, j'aimais ça. Quand il s'est enfin détaché pour se rasseoir, il parut gêné mais plutôt soulagé. Puis il s'est brutalement levé.

- Bon, on s'y installe dans cette cabane ?

J'étais encore choquée de son acte si soudain mais je me suis relevée et je lui ai sourit.

- C'est parti !

J'ai ouvert les yeux. La musique semblait s'être arrêtée depuis longtemps et la nuit était déjà tombée. Je me suis assise, passant une main dans mes cheveux. En bas, ma mère m'appelait pour passer à table. Je me suis précipitée sans m'apercevoir que mon portable vibrait dans ma poche.

De: Pierre (19h24)

Dsl de pa tavoir rep + tot. Je taime 3