— Bon, fis-je négligemment. Je le rencontrerai plus tard alors.

— Oui, répondit mon père. Mary et ses enfants viendront s'installer ce weekend. Si tu as un peu de temps, j'aimerais que tu commences à débarrasser les deux chambres.

Je le regardai les yeux ronds, choquée.

— Tu veux dire : jeter toutes les affaires de maman !?

L'étage comprenait quatre chambres. L'une d'elle servait d'atelier pour ma mère qui était styliste à ses heures en plus de posséder sa propre boutique de vêtements en ville. Depuis sa mort, nous n'avions pas touché à cette pièce et seule l'associée de ma mère gérait la boutique.

La seconde pièce était un grand débarras où on stockait un peu tout et n'importe quoi.

Mon père soupira et annonça :

— Ces objets ne servent à rien, Alexandra... Mais si tu ne veux pas les jeter, au moins range-les à la cave. Jake aura besoin d'une chambre également.

Je grognai mais n'ajoutait rien de plus. Je lui demandai simplement de me trouver des cartons, ce qu'il consentit à faire. Je menti en prétextant un devoir à faire et les quittai pour ma chambre. Je m'affalai sur mon lit et pris un livre qui traînait sur ma table de chevet. Mais je ne le lus pas réellement, trop perturbée par la nouvelle.

Depuis quand mon père fréquentait-il une autre femme ? Pas que ce soit malsain, au contraire, je pourrais presque être contente pour lui ! Mais pourquoi ne me l'a-t-il pas présenté plus tôt ? Pourquoi me l'imposer si soudainement ? Juste pour me faire comprendre que je n'ai pas mon mot à dire ? Que je suis "l'invitée" ici ?

Je poussai un long soupir et décidai de me passer un film sur mon ordi, histoire de me changer les idées...

Mon père toqua à ma porte et entra sans même attendre de réponse. J'avais abandonné l'ordi pour finalement faire un devoir de math qui m'a pris plus d'une heure avant de le comprendre. Je le regardai et attendis en silence qu'il prenne la parole.

(À SUIVRE...)