CETTE HISTOIRE EST INSPIREE PAR Morganelafe, AUTEURE DE FANFICTION POUR LE STYLE D'ECRITURE ET DANS LE CARACTERE D'EMMA


Bonjour bonjour ! grace à une lectrice (je pense) de fanfic-fr, j'ai trouvé comment publié des romans... des non fanficfions... des originales quoi. Mais je m'emmêle.

Je voudrais votre avis sur cette histoire parce qu'elle diffère totalement de mon style d'écriture habituel. Si vous voulez voir d'autres de mes écrits allez sur j'ai le même Pseudo.

Donc, bonne lecture !


Prologue : ou comment tout a commencé

Emma observa avec perplexité l'homme d'affaire qui lui faisait face.

- Vous savez que je fais mes études à Yale ?

- Oui, sourit-il d'un calme olympien, les mains croisées devant son menton.

- Vous êtes au courant que je ne viens pas de payer cent vingt mille dollars mes études pour terminer secrétaire, même d'un homme comme Jonathan Beresford ?

- Je m'en doute.

- Alors je ne comprends vraiment pas pourquoi vous me faites cette proposition, soupira-t-elle.

- Mademoiselle Adams, que savez-vous de Jonathan ?

- Monsieur Beresford ? S'étonna l'étudiante de Yale. Et bien, ce que les journaux en disent…

- Alors laissez-moi vous donner quelques autres petits détails. Jonathan est mon meilleur ami depuis des années maintenant et je le connais bien. Il est brillant, certes, c'est un play boy, aucun doute… mais il est aussi mal organisé que possible. Il est incapable de faire confiance aux gens et je pense que c'est aussi une des raisons qui fait qu'il couche avec ses secrétaires plutôt que de leur confier des responsabilités.

- Mais pourquoi ma personne ?

- Parce que vous êtes sans doute au moins aussi brillante que lui.

- Ho non monsieur, je n'ai pas son géni. Je n'ai pas été diplômée des MIT à dix-huit ans avant de gagner mon premier million à dix-neuf.

- Vous avez un géni à vous d'après ce que je sais. Cela fait des mois maintenant que je cherche une femme comme vous pour devenir le bras droit de Jonathan.

- En définitive, vous voulez que je devienne la tutrice de l'ombre de votre ami.

Tom Walker leva les yeux au ciel en grimaçant.

- Mmh, non c'est plus compliqué que cela.

La jeune femme d'à peine vingt-deux ans qui lui faisait face haussa les sourcils, s'appuya contre son dossier et plongea son regard vert d'eau dans celui de son potentiel futur patron. Visiblement, elle attendait des explications et Tom sourit avant de les lui fournir.

- Nous avons fondé B.T.W Corporation à la fin de nous années à Harvard, il y maintenant donc sept ans. Cela fait trois ans que le groupe est côté en bourse à Wall Street. Je possède un certain pourcentage mais Jonathan est l'actionnaire majoritaire et de loin puisqu'il culmine avec cinquante-cinq pourcent des parts. Il ne voulait pas que sa volonté soit écrasée par le conseil d'administration. Pour ma part, je ne fais parti du voyage que parce qu'il avait besoin de quelqu'un pour diriger à sa place pendant qu'il créait.

Il était vrai que l'on entendait régulièrement parler de Jonathan Beresford depuis dix ans. Brillant et charismatique, certains le comparaient au personnage incarné par Robert Dewney Junior : Tony Stark. B.T.W Corp. était une entreprise de haute technologie. L'entreprise ne créait pas d'ordinateur ni de voiture ni de télévision ni rien du même genre, pourtant, toutes les entreprises qui produisaient des appareils électroniques avaient besoin d'eux. Leur micro technologie était des plus novatrices et personne ne pouvait plus se passer des inventions de Beresford. On murmurait même qu'il avait trouvé le moyen de stocker l'électricité en grande quantité. Malgré tout cela, le jeune homme de vingt-huit ans était également connu pour ses frasques avec les femmes.

- Ecoutez, je sais que je vous en demande beaucoup… mais avec ses conneries, l'entreprise est déjà en crise. Il faut quelqu'un pour le gérer. Qu'il soit le créateur et qu'une femme soit derrière lui pour tout gérer et administrer.

- En définitive, si j'accepte, je ferai tout de même un travail de gestion.

- Absolument. Vous serez à la tête de B.T.W Corp, tout du moins officieusement.

Emma tourna son attention sur le monde extérieur. Son monde. Elle n'était cependant à Yale que pour quelques mois encore. Les examens finaux s'annonçaient. Elle ne tarderait donc pas à retourner à Los Angeles. Chez elle. Et elle aurait besoin d'un emploi. Pourquoi ne pas accepter celui-ci ? Du moins pour commencer. Mais elle devait prendre tous les avantages possibles.

- Vous rembourserez mon prêt étudiant ?

Tom plissa les yeux.

- Oui. Cela fait parti du contrat.

- Salaire ?

- Avec la clause de confidentialité, cinquante mille dollars par an, sans compter les primes.

- Assurance maladie ?

- Celle de l'entreprise, prise en charge médicale complète.

- Sera-t-il au courant ?

- Evidemment que non, vous devrez la jouer fine.

- C'est encore mieux, sourit-elle.

- Nous ne nous reparlerons évidemment pas ou peu. Il ne doit pas savoir que nous avons conclu cet accord et surtout je ne me mêle jamais de son travail, donc du vôtre.

La jeune femme acquiesça gravement.

- Deux mois d'essai, vous commencez la semaine suivant la remise de votre diplôme.

- Qui vous dit que je l'aurai ?

Il lui sourit. Elle était major de sa promotion et de loin depuis son arrivée, il savait qu'elle l'aurait. C'était quasiment déjà le cas.

- Alors ? Fit-il finalement. Il se leva, referma le bouton de sa veste grise signée Hugo Boss et il lui tendit la main. Acceptez-vous ?

Emma regarda une seconde cette main tendue, fit la grimace puis se leva à son tour. Elle serra sa main et acquiesça.

- Je suis des vôtres.


Je vous poste rapidement le chapitre 1, qui vous donnera le vrai ton de l'histoire.

Je vous avertis que les chapitres sont longs et donc seront assez rares

En attendant,déjà quelques commentaires ?!