Prologue

Lors d'un crépuscule, alors qu'il n'était qu'environ 6 heures de l'après-midi, il se trouvait des jumeaux de 5 ans dans leur chambre, qui jouaient avec leur jaguar en peluche. Ils avaient tous deux un teint clair et de petites joues rosées, qui faisaient d'eux des enfants très mignons d'apparence quand ils se trouvaient ensemble. Ils avaient des cheveux à l'intensité étonnante de l'ébène, malgré que l'un d'eux avait de longs cheveux noirs, alors que l'autre en avait de plus couts. Et bien qu'ils fussent des jumeaux, deux traits de leur physionomie trahissaient leur état de jumeaux : Katsuto, c'était le garçon et Katsushi s'avérait être sa sœur jumelle en outre, Katsuto avait des yeux d'émeraude, tandis que sa sœur jumelle en avait de beaux saphirs bleus. Avec ces yeux de billes, ils semblaient être des anges, qui reflétaient la pureté et la vérité. Leur jaguar en peluche de taille moyenne paraissait les rapprochait davantage et on ne pouvait pas dire que cette peluche n'était pas le reflet des deux enfants. Elle avait sur le côté droit un œil similaire à celui de l'aîné des jumeaux, Katsuto et sur le côté gauche, un autre similaire à celui de Katsushi. De surcroit, la peluche était entièrement de couleur noire, à l'exception de de la ligne rouge qui débutait sur le front pour finir sur la queue, et des deux cercles d'un vert pâle en forme d'anneaux sur les deux pattes d'avant. : l'un sur le deuxième doigt de la patte droite et un autre sur celui de la patte gauche. Les jumeaux vivaient chez leur grand-mère Lois, dont le fils s'avérait être le père des jumeaux.

Les deux bambins de cinq ans jouaient joyeusement avec leur peluche ce soir-là. Il commençait déjà a faire nuit à l'extérieure. Mais soudain, Lois fit éruption dans leur chambre, toute inquiète, avec une sueur froide qui lui coulait le long du cou.

« Prenez ceci, mes Katies ! Prenez ceci et partez maintenant ! » dit Lois, mettant nerveusement une vieille feuille de papier dans la poche de Katsuto et poussant les deux enfants vers la porte arrière de la maison.

Les deux gamins clignèrent des yeux, tout surpris, et demandèrent, tous deux en même temps, d'une voix terrifiée : « Que se passe-t-il, Grand-mère ? »

« Allez-vous en ! Et ne demandez pas de questions ! » répondit Lois, avec inquiétude, essayant de trouver un moyen pour que les partent au plus vite, « Je vous déteste tous les deux ! Partez ! Je ne veux plus vous voir…. »

Des larmes coulaient le long des joues de Lois, alors qu'elle disait ces mots tranchant aux enfants de son fils décédé.

« Partez s'il-vous-plait, mes Katies…. Partez et ne revenez jamais ici ! Grand-mère vous aime énormément et vous aimera toujours…. Unifiez-vous et partez ! Maintenant ! »

Les jumeaux, Katsuto et Katsushi, se tinrent les mains et à l'instant où les marques d'un vert clair sur le majeur de leur main droite et gauche se touchèrent, ils fusionnèrent en jaguar noir encore une fois. Ils faisaient cela assez souvent quand ils s'amusaient, mais cette fois-ci, la situation était complètement différente : ils devaient fusionner pour sauver leurs âmes. Aussitôt qu'ils se retrouvèrent dans la peau du petit jaguar, le petit animal courut aussi vite qu'il le put, effrayé de ce qui arriverait par suite de ces évènements -

BOUM ! Soudain, ils entendirent le bruit fracassant d'un bombardement. La petite créature s'arrêta et regarda en arrière…. C'était le toit sous lequel restaient Lois et les deux enfants, qui venait d'éclater. Leur foyer prenait feu. Les enfants ressentirent une sensation en entendant ce fracas. Du sang coulait le long de la fourrure noire des yeux de la créature. La petite bête commençait à ressentir une force violente qui la submergeait. Ses griffes toutes rouges devenaient visible et ses yeux, qui étaient de couleur différente, commençaient à devenir noirs. Ils sentaient que s'ils ne faisaient pas quelque chose à l'instant même, cette sensation deviendrait incontrôlable. Sans perdre une seconde, ils se séparèrent de nouveau en deux petits jaguars noirs normales, pour redevenir les jumeaux innocents qu'ils étaient. Ils étaient terrifiés de cette sensation – un bruit différent cette fois-ci… le roulement de moteurs de voitures qui venaient dans leur direction à vive allure…. Qu'est-ce que cela pouvait-il être maintenant ?

« Katty ! Coure ! » s'écria Katsuto, prenant la main de sa sœur.

Ils coururent aussi vite qu'ils le purent – mais pas de chance ! Les voitures qui étaient à leur poursuite les encerclaient déjà.

« Ne t'arrête pas, Katty ! – » disait encore Katsuto.

« Attention, Grand Frère ! »

Aussitôt qu'elle eut dit cette dernière phrase, Katsushi vit son frère tomber juste devant ses yeux, du sang qui lui venait de la tête. Il avait été blessé par une balle d'un revolver. « KATT! » s'écria Katsushi.

« Idiots ! Je vous avais dit de ne pas tirer sur eux ! » cria quelqu'un d'un ton sarcastique, « Mais qu'importe… Ça m'est égal, puisque vous avez arrêté ces deux gosses. »

Un homme de grande taille, aux cheveux noirs, portant un long manteau noir, s'approcha des jumeaux, avec un sourire ironique. Katsushi essayait sans relâche de réveiller son frère, qui était étalé au sol.

« Je pensais emmener le petit gamin au début, mais finalement je vais prendre la petite aux yeux bleus, » dit l'homme, en prenant Katsushi par le bras et la tirant vers lui.

Puis, en regardant sévèrement Katsuto, l'autre moitié de Katsushi, il dit : « Je ne veux pas que ce BBJ reprenne vie…. Achevez le moi ! » Il s'en alla alors avec la jumelle du garçon, qui se débattait de toute ses forces en appelant son frère, afin qu'il lui réponde. « Katty… » ne pouvait que murmurer Katsuto, avant de fermer les yeux. Ce fut ainsi que les hommes de cet individu malveillant, qui semblait être le chef de cette bande, avancèrent vers Katsuto…

Au même moment dans la voiture de DH

« Arrêtez ! Laissez-moi tranquille ! » hurla Katsushi.

« Comment pourrais-je ? Tu vas m'aider dans mes petites activités, dorénavant ! » répondit l'homme, « Ah ! J'oubliais. Je me présente. Je suis Draman Hartley et à partir d'aujourd'hui, je serais ton tuteur. Et, bien sûr, si tu n'obéis pas, tu seras punie comme tous les petits enfants qui n'écoutent pas leurs parents –»

« Je ne vous obéirai jamais, meurtrier ! Vous avez tué mon frè –»

PAC ! Draman venait de gifler Katsushi tellement fort, qu'elle s'était étendue inconsciente sur le canapé de la voiture. « Je suis désolé mais il n'est plus ton frère, » dit Draman cyniquement.

De retour à Katsuto

Le sang se mettait de nouveau à couler sur les joues de Katsuto et brusquement, cette sensation revint. Cette sensation surgissait au fond de lui comme une douleur insupportable qui lui venait de la poitrine. Il cria de toutes ses forces ! Il sentait comme s'il ne pouvait plus contrôler son corps ! Il hurlait de douleur !

Après quelques minutes, il rouvrit les yeux de nouveau… La douleur n'était plus. Devant lui, se trouvaient les autres hommes, ceux qui lui voulaient du mal. Ils étaient étalés avec lui au sol, inconscients. Sentant que toute son énergie s'était épuisée, sans savoir pourquoi, il murmura avant de s'étendre de nouveau au sol : « Katty… »