Je voudrais pouvoir m'envoler,

Trouver la force de m'en sortir,

Redéployer mes ailes brisées

Et pouvoir enfin guérir.

Si je pouvais sécher mes larmes

Et, dans un même geste, baisser les armes,

Je serais enfin apaisée

Et j'accepterais ma destinée.

Je voudrais pouvoir chasser l'ombre qui guette,

Avoir le courage de pouvoir réentendre

Le mélodieux chant de l'alouette.

N'y a-t-il pas d'aria plus tendre?

Au-delà de l'horizon lointain,

À travers les enlisements, sables mouvants,

Je jure que je trouverai le moyen

De traverser à pied l'océan.