Comment en reconnaitre un ?

Il y a plusieurs types de lecteurs. Parmi eux, les vrais de vrais.

Mes préférés. Ceux qui sont capables de lire en marchant, en descendant des escaliers, à l'envers, en diagonale et pour les plus doués, en miroir.

Ils peuvent lire avec de la musique, une sœur casse-pieds ou leurs parents qui se disputent, et si le niveau de la discussion n'est pas trop élevé, ils sont capables d'y participer sans perdre le fil de l'histoire.

Ce sont des lecteurs compulsifs, des boulimiques littéraires, ceux qu'on retrouve avec un livre au beau milieu de la nuit, parfois même quand ils doivent se lever tôt le matin.

Ils lisent sans cesse : dans le bus en attendant leur arrêt, dehors en l'attendant, dans les salles d'attente, entre deux cours, pendant une pause.

Ils lisent de tout : des mangas, des romans, des bande-dessinées, des journaux et des magazines.

Parfois sur des sujets compliqués, d'autres fois sur des choses simples.

Ils utilisent divers supports : papier et informatique.

Ils lisent même sur leur portable parfois.

Certains s'attachent aux fanfictions, d'autres aux fictions publiées en ligne, et parfois les deux.

Ils lisent TOUT LE TEMPS. Et par tous les temps, qu'il pleuve, neige, fasse -3°C ou 95°F.

Comment reconnaît-on un lecteur quand il n'a pas un livre entre ses doigts ?

Quelques indices possibles :

.Sa chambre ressemble à la bibliothèque de la Belle et la Bête. En plus petit et avec plus de livres. Il y en a partout, par terre et sur le bureau, en piles de deux, de cinq ou de sept. Quelques solitaires trainent par-ci, par-là. Et c'est sans compter les étagères et la bibliothèque pleines à craquer.

.Son sac pèse trois tonnes. Les Misérables + l'intégrale d' A la Croisée des mondes ça pèse lourd l'air de rien.

.Il fait du trafic de livres au lycée/collège/boulot. Avec ses amis ils ont mis en place un réseau d'emprunts. Un petit CDI ambulant en somme.

.Quand la réponse à "Qu'est-ce que tu as eu pour Noël ?", c'est " Des livres !"

J'adore les lecteurs passionnés. Ils parlent de leurs dernières lectures avec cette lueur dans les yeux, cette étincelle dans le regard qui fait sourire. Ils évoquent leurs personnages préférés avec ferveur, citent leurs passages favoris avec révérence et exactitude.

Peu importe si vous n'êtes pas intéressés par le même genre de lecture, leur enthousiasme vous transporte, et quelque part, vous vous comprenez, vous savez la magie des mots. Vous faites partie des Dévoreurs, de ces "bouffeurs de lignes" jamais rassasiés.

Le pire, c'est que vous aimez ça. Vous êtes un bibliophile et vous l'assumez.

A travers les pages, vous vous sentez vivre, et si on vous le demande, oui, les livres ont un cœur, une âme, et le ou la projettent en vous.

Quand vous voyez quelqu'un qui lit, dans le métro, dans une salle de cours, sur un banc dans la rue, vous ne pouvez désormais plus vous en empêchez, vous ne résistez pas à la tentation de trouver un moyen de lire le titre, de jeter un coup d'œil furtif à la couverture.

Vous souriez même si vous connaissez l'oeuvre aperçue entre les mains de quelqu'un d'autre, encore plus si vous l'avez aimée.

Vous avez été contaminé, et vous le savez. Maintenant, c'est à vous de répandre le virus de la rage de lire.

A votre disposition : de superbes classiques, des écrits plus contemporains, des mangas pour ceux qui aiment le dessin et ne sont pas forcément fans de la lecture traditionnelle, et aussi des BD. Et même de simples fictions que l'on partage sur un site. Vous avez l'embarras du choix.