Gabriel

Je suis si fatigué. Vous savez, je restais souvent comme ça avec mon amant. Il s'appelait Gabriel. Je me souviens encore des flammes qui dévoraient sa chair. Horrible vision n'est-ce pas ?

De grandes volutes de fumées s'échappaient de notre maison en flamme. C'est ce qu'ils ont dit.

Faillit mourir ça ne change rien, mourir ça change tout. Vous savez, je ne l'ai jamais dit à personne, mais on prenait trop de bon temps chaque jour pour penser à demain.

Il paraît qu'on ne choisit pas son destin, que c'est lui qui choisit pour nous. Moi j'ai voulu défier ce destin. Et j'ai perdu bien plus que ce à quoi je m'attendais. Je pourrais vous dire que c'était un homme fort, beau et courageux. Qu'il était aimé de tous. Que tout ce qu'il entreprenait, il le réussissait. Qu'il était parfait. Mais ce serait vous mentir. Il était comme tout le monde. Il n'avait absolument rien d'exceptionnelle. Il était d'une beauté banale. Les épaules légèrement trop carrées. Les bras un peu trop long. Ses cheveux étaient une tignasse toujours ébouriffée.

Il était maladroit. Ça le rendait attendrissant. Ce qui m'a toujours émerveillé chez lui était ses yeux. Ils avaient vraiment quelque chose, comme s'ils arrivaient à sonder notre âme d'un seul coup d'œil. C'est ridicule je sais. Il était égoïste et impatient.

Mais je l'aimais. C'est tout ce que je peux dire. Maintenant qu'il n'est plus là, il n'y a que l'espoir qu'il me reste. Peut-être que je déploierais mes ailes dans peu de temps moi aussi, qui sait ?

Vous savez, je ne sais pas si vous m'entendez, mais vous lui ressemblez un peu.

Votre peau cicatrisera de ces brûlures. J'espère que vous vous réveillerez un jour de ce coma, et que quelqu'un qui vous aime sera là. Je ne vous connais pourtant pas. Mais Gabriel est longtemps resté dans le coma. Seul la mort nous aura séparé. Je vais l'enterrer aujourd'hui. Il était mon amant et je l'aime. Vous savez, il m'avez dit un jour de ne déposer qu'un œillet rose sur sa tombe, symbole de notre amour.

Je crois qu'il est temps pour moi de partir.

J'ai rendez-vous avec un ange.


Je sais que c'est très court mais un petit avis ? :)