Le châtiment d'un châtiment

La voici qui subit les sévices de la justice
Cette dernière qui se fait soeur de l'injustice
Avec ce verdict qui est le comble de l'indécence
Dix ans d'ombre, dix ans d'instance, dix ans sans clémence

"Allons, allons, il faut mettre la meurtrière en prison"
Messieurs je vous demande pardon?
Mais voyons, ça fait quarante-sept saisons!
Quarante-sept saisons qu'elle a été en prison!

Elle a tout perdu ce jour fatal, perdu son innocence
Il est mort moins de la balle que tué par son silence
Un silence abominable, un silence de minable
Auxquels ils ont tous participé, à regarder sans piper.

Tout le monde a regardé, mais personne n'a dénoncé
On sait tous ce qui se serait passé, si elle n'avait pas tiré
Un jour ou l'autre sûrement, il aurait frappé ce manant
Ce crime est châtiment, pour un homme qui n'est pas blanc

Il a violé les droits et les devoirs de la paternité
Durant des années, il s'est fait un devoir de souiller
Tout ce qui aurait dû lui être cher, tout ce qu'il devait protéger
Le protecteur était destructeur, le protecteur était violenteur

Il n'a rien respecté pas même les droits du sang
Ses filles sont complètement salies, brisées,
Sa chère épouse est complètement traumatisée
Et son fils l'âme déchirée s'est délivré en se tuant...

Pour protéger sa liberté, celle de ses enfants
Va-t-elle devoir payer, pendant encore dix ans?
Si nous sommes citoyens, effaçons donc sa dette
Si nous sommes citoyens, que son calvaire s'arrête.

Ne donnons pas un châtiment pour punir un châtiment
Cette balle n'a été que justice, elle a été défense
Pour quarante-sept ans d'injustice, quarante-sept ans de silence
Monsieur le Président, ne rajoutez pas dix ans à quarante-sept ans.