.

Hello, voici ma première longue fiction (que je poste). Update chaque semaine sauf problème irl.

Bonne lecture !


Chap 1:

SASHA

Écouteurs sur les oreilles et le vent dans le visage Sasha n'entendait plus que sa musique et le bruit de ses pas. C'était la même musique qui passait en boucle, les basses battant en rythmes avec son cœur mais dissonants du vent en rafale. Ses pieds tapaient la cadence dans le but de noyer son sentiment de malaise.

Sasha arriva à un passage piéton et s'arrêta au feu rouge, enfonçant ses mains dans ses poches. Il garda la tête baissée, les yeux fixés sur ses baskets usées dont l'une tapait toujours l'asphalte. Une personne arriva, s'arrêtant juste à côté et Sasha se sentit tiraillé entre regarder le visage et découvrir si c'était la personne qu'il redoutait ou non. Ou bien rester les yeux baissés et rester incertain de l'identité de la personne. Sasha sentit son cœur remonter dans sa gorge plus les secondes passaient et que son indécision durait.

Le mouvement de la personne à côté fit sursauter Sasha et ses yeux se portèrent involontairement sur la tête de la personne. Un soupir de soulagement le quitta en voyant la coupe courte des cheveux blonds dorés. Sasha suivit l'inconnu sur le passage passé au vert.

Un rire nerveux lui échappa. Il était vraiment sur les nerfs.

Sasha continua son chemin un peu plus tranquille. Les yeux sur son téléphone il tourna à l'angle de la rue et cogna son épaule contre quelqu'un.

"Ah, pard-"

Sa respiration se bloqua dans sa gorge, coupant sa phrase. La femme au jean déchiré et aux cheveux court lui adressa un regard blasé.

"Fais attention."

Et elle repartit laissant Sasha tremblant au milieu de la rue. Son cœur battait dans ses tempes, sa main serrait son téléphone à s'en faire blanchir les phalanges. Et il se sentait stupide. Il n'allait pas se mettre à paniquer à chaque fois qu'il allait croiser quelqu'un ressemblant un tant soit peu à ses agresseurs. Il l'espérait. Mais visiblement c'était mal partit.

La sonnerie d'une notification le tira de ses pensées. Un nouveau message d'Eva. Elle lui disait que tout allait bien mais qu'elle voulait l'appeler. Il ne pouvait décidément pas ignorer Eva encore une fois, elle non plus n'allait pas bien avec ses examens et Sasha se sentait égoïste de l'avoir ignorée plusieurs fois déjà.

Sasha renifla, s'essuya le coin des yeux avec sa manche et se remit en marche. Il avait dix minutes pour se remettre, le temps d'atteindre sa maison.

.

.

"Hey, comment ça va sushi ?"

Sasha passa une main dans ses cheveux court et soupira. Il s'appuya contre son bureau, fixant sa vieille lampe à bulle, "Bof, y a eut mieux. Et toi ?"

Il eut un silence pesant de la part d'Eva. Cependant Sasha entendait sa respiration aussi bien que le bourdonnement électrique de la lampe. Sasha savait que ce dernier son ne venait pas seulement de l'âge de l'objet.

"J'ai croisé Marius aujourd'hui."

Le jeune homme claqua sa langue contre son palais. Comprenant maintenant pourquoi Eva avait eut besoin de lui parler. Il se frictionna la tempe et s'éloigna de la lampe dont le bruit l'agaçait.

"Alors ? Tu l'as engueulé, frappé, ignoré ? Dit moi que tu lui as au moins jeté le pire regard noir dans ton stock."

"Hum, nan," Eva toussota, clairement inconfortable. "Il avait un bras autour d'une fille. Il la draguait. Donc, euh, je suis juste passée avec choc, sûrement de l'horreur aussi."

"Il a dit quelque chose ?"

"Non, il m'a vu et à détourné le regard. Hum, je crois qu'il me trompait avec cette fille."

"Je suis désolé, Eva. C'est un connard pas possible."

"Au moins il m'a quitté avant qu'on emménage ensemble."

Sasha se mordit la langue au sanglot étouffé de son amie. Il se laissa tomber sur son lit dans un soupir.

"Je sais que ça parait impossible mais tu vas l'oublier, tu vas te remettre d'aplomb."

Eva répondit par 'hum' montrant qu'elle l'avait entendu mais avec si peu d'énergie qu'il indiquait qu'elle n'y croyait vraiment pas.

Sasha s'approcha de la fenêtre et tira d'un doigt les rideaux pour regarder à l'extérieur. La nuit tombait et les premiers lampadaires de la rue s'allumaient. La lumière artificielle mettait en évidence la silhouette d'une personne à l'autre bout de la rue.

Sasha savait qui la silhouette observait.

Il grimaça, sentant l'irritation grimper doucement. La silhouette bougea et deux yeux se plantèrent dans les siens. Un grognement lui échappa, l'irritation se transformant en colère. Colère qui fit bouillir son sang violemment. Un grondement plus long sortit de sa bouche.

"Sasha ?"

Le jeune homme sortit de sa fixation sur la silhouette. Il s'ébroua, secouant sa tête pour chasser la colère. Ou la haine. Il ne savait pas trop ou était la limite en ce moment. Il referma d'un coup sec le rideau.

"Eva," expira Sasha apposant tout de suite un silence.

"Sushi, vraiment est-ce que tu vas bien ?" la jeune femme demanda. "Tu sais ce n'est pas parce que je suis déprimée que je ne peux pas t'écouter parler et essayer de t'aider."

Le jeune homme grimaça en pensant à la personne dehors.

"Je sais. Mais," Sasha soupira. "Je peux pas vraiment t'expliquer pour le moment."

Le silence résonna à l'autre bout du fil. Sasha s'assit sur son lit, sûr d'avoir énervé son amie.

"Okay, je comprends. On se voit un de ces quatre quand on a l'énergie."

Sasha expira lourdement, ses yeux le picotant. Il renifla, ne sachant même pas pourquoi il avait les larmes au coin des yeux.

Eva était sa seule amie depuis un an. Le groupe de quatre qu'ils formaient depuis la maternelle avait éclaté depuis deux ans. Ou plutôt ses deux autres amis avaient doucement coupé les ponts alors que Eva et lui se démenaient pour garder contact les uns avec les autres. C'étaient comme si toutes ces années passées ensembles n'avaient de signification que pour Eva et Sasha.

Son regard se posa sur l'une des photographies du groupe. Dessus lui et Eva avait un style vestimentaire qu'il préférait oublier. Ses cheveux bruns étaient beaucoup plus long, il portait un pantalon trop grand et il riait au éclat en décoiffant Eva. Elle s'était lissé les cheveux et avait un terrible pantalon bleu trop petit. Déséquilibrée elle se rattrapait d'une main à Elise. La main caramel d'Eva contrastait avec la peau pâlichonne d'Elise.

Sasha ne savait même pas ce que faisait maintenant Elise. Eva non plus. Ils avaient vraiment coupé tous les ponts. La dernière fois que Sasha avait envoyé un message à Elise c'était pour son anniversaire. Elle ne lui avait pas répondu.

Et maintenant on obligeait Sasha a en faire de même avec la personne qui le soutenait depuis toujours. Il frotta sa cheville avec irritation, les larmes aux yeux. Il n'avait pas le choix. On ne lui laissait pas le choix. Dylan l'avait sous son emprise. Et il le terrorisait.

Mais il ne voulait pas s'éloigner d'Eva.

Cela avait toujours été Eva et lui contre le monde même avec Elise et Tom.

Est-ce que cela pouvait continuer malgré la galère dans laquelle il était ? Est-ce que Eva le croirait seulement s'il lui disait la vérité ? Sasha lui-même doutait de la véracité de ce qu'il avait vécu.

.

.


Si cela vous à plut laissez une review. Même si vous n'avez pas beaucoup d'idée sur quoi dire, un "cool" est aussi génial qu'un long paragraphe.

Tout me va, je suis un ogre pour vos messages !