Je suis sortie de ta vie comme j'y étais entrée

Sans m'en rendre compte


Toujours nos cœurs en synchro

Toi, la chair de ma chair

Je ne peux t'oublier


J'aurais tant aimé te retenir

Mais mon esprit ne peut nier ce qu'il est


Mon être tout entier se chamaille

Alors que s'estompe le souvenir

D'avoir été si proche et si loin à la fois

De celle qui m'a tout appris