La beauté de la nature apaise mon esprit

Et sous le vent chaud et rassurant

Ma peau s'extase aux petits plaisirs de la vie


Ton air espiègle me faisait sourire à tout coup

D'un seul regard, nous étions connectées

Que de souvenirs dans ma tête et dans mon cœur !


Nous aurions pu vivre 100 ans côte-à-côte

Mais, tu en as décidé autrement

Préférant abandonner celle qui ne cessera jamais de t'aimer


Et le vent souffle et les feuilles se balancent

Été remarquable avec comme seule ombre au tableau

Ton absence