Bonjour,
Voici mon texte rédigé dans le cadre du défi "Perpétuellement amoureux " de la Saint Valentin 2017 sur la Ficothèque Ardente sur AO3, que j'avais oublié de vous ajouter ici.
Thème : le quotidien avec toi. Romance. Aucune autre exigence. Avec une Photo servant de support au défi.

Bonne lecture


Salak se love dans le lit, profitant de la chaleur de son compagnon avant qu'elle ne s'évapore de la place déserté. Vivre avec Mylann c'est comme vivre avec une tempête lumineuse. On est bousculé sans arrêt par son énergie, sa vivacité et celle de ses pupilles. Quelques fois Salak se sent dépassé et ne comprend pas pourquoi Mylann l'a choisi et n'a pas désiré un homme d'action. Pourtant il n'est que plus heureux d'être le compagnon de sa gerbille-garou. Ses nuits ne sont plus solitaires et glacées, ses sourires ne sont plus rares.

Il aime la manière dont Mylann le réveille tôt, avec cette gourmandise qui lui donne toujours l'impression d'être une proie et un précieux trésor. Il aime rendre la pareille et faire tourner la tête à son amant, prendre son temps pour le torturer de plaisir. Mylann qui prévoit toujours un réveil spécialement pour s'aimer et un autre de rappel pour le travail, en profite largement. Salak aime observer son amant sortir nu de la salle de bain et se préparer sous son nez pour l'aguicher et le taquiner. Parfois, il ne peut s'empêcher alors rapide comme un cobra de bondir sur lui et de le ramener sous les draps dans l'espoir de le recouvrir entièrement de son odeur et de ses lèvres. Il déteste lorsqu'irrémédiablement son homme quitte le lit pour se préparer, laissant le froid pénétrer leur couche.

Le matin est devenu un jeu de séduction et de plaisir avant que Mylann le délaisse pour aller préparer le petit déjeuner des petits et les aider à se préparer. Salak plonge alors son nez dans les draps, veut capturer les bribes de chaleur qui déjà disparaissent et finit alors par aller prendre une douche chaude. Les enfants sont souvent bien plus réveillés et alertes que lui, enthousiastes et adorables. Lorsque tout ce beau monde est parti, il travaille alors sur son ordinateur, range un peu, cuisine pour lui-même le midi. Pour Salak qui n'a jamais connu un quotidien fait de rires, de bruits, d'énergies lumineuses, cela peut parfois être épuisant et il accueille ses moments de répit quand Mylann travaille et les enfants sont ailleurs avec bonheur. Il savoure le silence, il évolue à son rythme, prend son temps pour chaque chose et se sent apaisé.

Pourtant, il ressent aussi avec une douloureuse acuité leur absence quand elle s'éternise. Il pense à cette nouvelle famille qu'il a à présent et ne peut s'empêcher de l'avoir le plus souvent avec lui. Il apprend à cuisiner végétarien pour sa petite famille et essaye régulièrement de varier les recettes qu'il trouve et qu'il reproduit. Il n'est toujours pas un gros mangeur et toujours carnivore, mais cela ne gêne pas. Il se sent étrangement heureux et il sait qu'il le doit à son homme et à ses pupilles. Il apprend à croire en lui et en l'avenir. Les fins d'après-midi, il va de plus en plus souvent récupérer les enfants à l'école et il rentre avec eux, pour leur donner un goûter et les aider à faire leurs devoirs. Il aime le retour de Mylann, les soirées souvent familiales et câlines. Il apprend à jouer aux jeux de société, lire des albums, chanter des comptines, regarder des dessins-animés et connaître les chansons des génériques par coeur.

Salak savoure, car il n'a jamais connu d'ambiance comme celle-ci. Cela diffère totalement de sa propre famille et de son clan. Il espère d'ailleurs que son passé et son présent ne se rencontreront jamais. Salak est heureux, même si les nuits de pleine lune, il s'isole et refuse encore de tenter le diable. Il ne veut surtout pas mettre en danger ses protégés malgré les expérimentations de Mylann avec leurs formes animales et l'acceptation des enfants. Tout comme sa famille et l'épée de Damoclès qu'il représente est encore un sujet tabou pour Salak. Mais peu importe, il sait qu'avec Mylann, il est prêt à avancer, à essayer et à espérer. L'avenir est à eux.