Premier axe : Une garde du corps

Chapitre 1 : Protection rapprochée

« Ah … Ma tête … J'ai l'impression que … »

Il venait à peine d'ouvrir les yeux et de se redresser dans ce qui semblait être un lit. Gémissant faiblement, il posa une main sur son front, comme pour se donner une certaine consistance. Il était où ? Dans une chambre. Laquelle ? Il n'en avait aucune idée mais un rapide regard sur le côté lui fit comprendre que c'était sûrement la sienne. Il avait ses affaires … Il n'était pas nu quand même ? Il baissa les yeux, vérifiant que ce n'était pas le cas, pfiou ! Tant mieux en un sens !

« Pardon mais … vous êtes qui exactement, je peux savoir ? »

Il venait de s'adresser à une jeune femme … avant de comprendre qu'elle ressemblait étrtangement à quelqu'un qu'il connaissait. Mais … Euh … Elle était faite en pierre ? Mais mais mais … HEY ! Ce n'était pas possible ! C'était …

« Clari ! C'est toi ? Mais mais mais … Attends un peu, non … C'est étrange. Ce n'est pas toi. Qu'est-ce que tu es exactement ? »

Il posait la question mais il chercha à se lever, n'y arrivant guère à cause de son état. Il … était vraiment fatigué, il devait avouer. Qu'est-ce qui s'était passé ? Et il avait une sacrée migraine. Par contre, le femme de pierre n'avait pas bougé. Elle était droite comme un i, sans aucun mouvement de sa part. On pouvait croire à une statue.

« On dirait un golem … mais … tu n'es pas vraiment un golem, n'est-ce pas ? »

Il avait pris la parole, cherchant à obtenir une réponse mais … elle restait inflexible. La conversation allait très vite s'écourter à cette allure, hein ? Pas que ça lui déplaise mais il espérait obtenir un peu plus que le vide complet lorsqu'il s'adressait à cette créature. Du moins, pouvait-il vraiment l'appeler créature tout simplement ? Il commença à se mouvoir, gémissant de douleur, finissant par se remettre debout à peu près correctement.

« Qu'est-ce que je dois faire exactement maintenant ? J'ai dormi combien de temps ? »

Il amorça un mouvement mais sentit tout son corps s'affaisser en avant. Pour autant, il ne tomba pas au sol. La créature de pierre s'était aussitôt rapprochée de lui pour le réceptionner avant que son visage ne percute le sol. Et voilà … qu'elle le remettait correctement debout avant de reprendre une position immobile.

« Euh … Je crois que je dois te dire merci, n'est-ce pas ? Mais … Mais Clari, est-ce que c'est vraiment toi ou pas ? Dis-moi … Est-ce que tu peux me répondre ? »

Rien de rien. Pourquoi est-ce qu'il avait perdu ses pensées de ces derniers jours ? Il devait trouver quelqu'un … mais à voir l'architecture, il était retourné en territoire démoniaque. Au moins, il ne sera pas vraiment dépaysé, tant mieux. Il se gratta la joue, déclarant :

« Est-ce que tu veux m'accompagner ? Ou tu vas le faire sans que je le demande ? »

Toujours pas de réponse. Bon … Essayons d'y aller lentement mais sûrement lorsqu'ils vont marcher vers la porte. Il fait un premier pas avant de prendre une profonde respiration. Il a l'air d'être vraiment usé jusqu'au bout. Comment se fait-il que son corps soit aussi fatigué ?

« Tu veux … venir ? Ou pas ? Je sais pas … Tu ne pourrais pas me répondre, tu crois ? »

Aucune réponse de la part de la golem. Rien de rien. D'ailleurs, est-ce que l'on disait vraiment la golem pour parler d'une créature aux allures féminines ? Oui, c'était vraiment le genre de bêtises qu'il avait en tête alors qu'il arrivait jusqu'à la porte. Il chercha à l'ouvrir mais celle-ci fut plus rapide que lui, la tête du jeune homme se la prenant de plein fouet. La créature golemique avait fait un mouvement pour le réceptionner, une nouvelle fois, l'air de rien avant qu'une voix féminine ne dise :

« Mais qu'est-ce que … C'était quoi ça et … Tery ? Tu es réveillé ! TERY ! »

Ah, il connaissait parfaitement cette voix. Il n'y en avait qu'une … et c'était celle d'Elise. La jeune femme cornue aux cheveux auburn vint le serrer dans ses bras, le golem l'ayant relâché quelques instants avant. AIE AIE AIE ! Ca faisait mal, ça faisait très mal !

« Je suis … aussi très content de te voir, Elise mais … Je … J'ai besoin de respirer aussi ! »

« Bien entendu que tu vas respirer, espèce d'idiot ! Mais tu vas surtout répondre à mes questions et aux autres et à tout ! Ah … Tu es vivant … Mais surtout, tu es réveillé, qu'est-ce que je suis si heureuse ! On me disait qu'on ne savait rien à ce sujet ! »

« Oui mais bon … Je suis là, satisfaite donc ? Est-ce que tu peux me relâcher encore un peu, s'il te plaît ? Je crois que tu vas devoir m'expliquer un peu ce qui s'est passé … Je ne me rappelles de rien depuis … le combat ? Nous étions en train de combattre et c'est tout ce dont je me souviens exactement . »

« Je crois que toi aussi, tu vas devoir donner quelques explications par rapport à elle. » répondit Elise toute en désignant la Clari faite intégralement de pierre. Il voudrait bien mais … il n'avait aucune réelle idée de ce qui s'était passé.

« Et qu'est-ce que tu veux savoir exactement, Elise ? Je ne sais pas … comment elle est venue. Mais surtout, je ne sais pas pourquoi elle ressemble à Clari. Elle ne m'écoute pas vraiment en plus. J'ai l'impression qu'elle agit par elle-même. Elle est … très réussie mais tu veux dire que c'est moi qui l'a faite ? Mais quand ? »

« Pendant la guerre, contre Manelena. Les médécins ont signalé que tu avais fait de trop gros efforts magiques et que cela pouvait cause quelques séquelles. Ca semble aller bien de ce côté ou non ? Tu peux utiliser ta magie ? »

« J'ai … pas vraiment envie d'essayer mais je peux quand même tenter un peu s'il le faut. »

Il se concentra légèrement, cherchant à faire apparaître une pierre dans sa main. Malgré le ridicule de la situation, il sentait que cela lui tapait un peu sur le crâne comme une légère migraine qui n'avait pas envie de disparaître. Pour autant, la pierre était là et il la présenta à Elise. Est-ce qu'elle était rassurée maintenant ?

« Hmm … Tu as l'air en sueur, Tery. Tu ne me donnes pas vraiment l'impression d'être en bonne santé. Tu ferais peut-être mieux d'aller te reposer. Je vais ramener un soigneur pour qu'il se charge de toi et ... »

« Ne fait pas n'importe quoi. J'ai juste besoin de souffler … et il faut que je marche aussi un peu. Tu peux bien faire ça pour moi, non ? »

Quand il jouait sur les sentiments de la sorte, c'était assez difficile de le repousser. Elle le regarda pendant quelques secondes avant de soupirer, plaçant une main sur sa joue :

« Tant que tu vas mieux ensuite, ça ne me dérange pas le moins du monde, Tery. Mais … ta santé avant tout le reste, d'accord ? »

Il émit simplement un grognement de mécontentement. Non pas qu'il avait envie de lui rire au nez ou de lui dire que ça la concernait pas … car ça ne le concernait justement ! Il attendait juste qu'elle lui permette de se déplacer correctement pour reprendre la parole :

« Je dois aller voir le roi pour lui raconter tout ce qui s'est passé … jusqu'à ma petite amnésie … tu peux venir avec moi ? Ca sera bien plus aisé si restes là pour lui expliquer, toit aussi. »

« Oui, oui, je vais venir, Tery. Tu écoutes vraiment à peine les recommandations que l'on te fait de toute façon, hein ? A quoi bon. Et tu veux ramener cette … femme-golem ? »

« Cette femme-golem ressemble à une personne réelle que nous avons connue. Peut-être que le roi pourra nous donner des explications ou autres. »

« Bah … Peut-être ? Ou alors d'autres créateurs de golem ? Tu en as déjà rencontrés ici ? »

Maintenant qu'elle lui posait la question, il devait avouer … que non. Et pourtant, c'était pas faute d'avoir chercher à se renseigner hein ? Mais voilà, visiblement … Non. Rien à faire ou presque. Il poussa un petit soupir avant se gratter la joue :

« Je vais finir par croire que je suis le dernier à justement pouvoir faire ça … J'espère que je ne me trompes pas. C'est un peu triste sinon. »

« Bah, ça te rendrait unique. Déjà, je suis certain que rien qu'à voir Clari sous cette forme, les gens vont faire une sacrée tête. Enfin, c'était déjà le cas. Vrai que tu n'étais pas au courant mais c'est elle qui t'a soulevé comme si de rien n'était pendant que tu étais inconscient. Personne ne pouvait s'approcher de toi ou presque. »

« C'est vrai ça ? Alors pourquoi est-ce que j'ai réussi à finir dans un lit ? »

« Et bien … Ahem … C'est elle qui a tout fait ? Du début jusqu'à la fin ? C'est simplement lorsque tu fus allongé dans le lit que les soigneurs ont réussi à s'occuper de toi. Depuis, elle n'a pas bougé. D'ailleurs, c'est étrange aussi, non ? De ce que j'ai cru comprendre, lorsque tu es inconscient, les golems tombent en morceaux, non ? »

« C'est exact ! Maintenant que tu le dis, elle est toujours là … Elle est vraiment spéciale comme golem. Je sais pas du tout quoi en penser, je dois avouer. »

Peut-être qu'aller voir l'empereur lui permettra de mettre de l'ordre dans ses idées. C'est tout ce qu'il espère actuellement mais bon … Est-ce que ça sera suffisant ? Il n'en sait trop rien. Bien que ça soit lentement mais sûrement, voilà qu'il avance dans les couloirs, quelques gardes les observant, un peu étonnés.

« J'ai une tache sur le front ou quoi, Elen ? »

« Moi, c'est Elise, Tery. Si tu peux éviter de te tromper de la sorte, à l'avenir, je pense que ça sera mieux pour tout le monde, tu ne crois pas ? »

« Surtout pour moi si je veux garder ma tête sur les épaules, n'est-ce pas ? »

« C'est exact … si je décide de ne pas te l'arracher à cause de cette faute. »

Toujours aussi agréable la demoiselle hein ? Pour autant, il ne fit pas de remarque à ce sujet. Pourquoi cela ? Beeeeeen … Tout simplement car ils se retrouvaient face au monarque. Du moins, la double porte était visible et les gardes s'apprêtaient déjà à les ouvrir. Ils avaient reçu des consignes par rapport à lui.

« Enfin réveillé … visiblement. Malgré les jours qui se sont écoulés, il semblerait que ton golem soit toujours aussi présent. N'as t-il donc perdu aucun morceau entre temps ? »

Euh … C'était une très bonne question. Il pencha la tête sur le côté, se tournant vers la femme faite de pierre. Alors … D'après ce qu'il voyait, qu'est-ce qu'il pouvait en déduire exactement ? Il n'en avait aucune idée … mais oui, elle n'avait rien perdu. Tout était toujours aussi parfait chez elle. C'était vraiment Clari, dans les moindres détails … comme à l'époque … avant qu'elle ne meure. Ses lignes d'Alzar apparurent sur son visage, Elise le remarquant en même temps l'empereur Malark.

« Hum ? Que se passes t-il ? Pourquoi une telle réaction, Tery ? »

« J'en … J'en ait vraiment aucune idée. Je sais pas … J'ai envie de m'enrager. »

« Et tu es surtout en train de pleurer. » corrigea l'empereur une nouvelle fois, Tery posant une main sur son œil droit. C'est vrai. Il pleurait, sans aucune raison.

« Mais … J'ai … Enfin … Je … C'est en regardant ce golem, c'est tout. Je crois ... »

« Ce golem, du moins, son apparence, c'était une personne très importante, pour toi, n'est-ce pas ? Ou alors, il se peut que je me trompes. »

« Vous ne vous trompez pas. C'était ma grande sœur. » dit-il calmement, le monarque se redressant un peu de son trône, étonné avant de demander :

« Mais si c'était … Est-ce qu'elle était une démone, comme nous ? »

« Ah non … C'était ma grande sœur mais non pas par le sang. C'est plus profond ...C'est plus compliqué en un sens mais on va dire … que je la considérais comme telle. Et elle est morte pour venir me sauver. Même si ça fait déjà un bout de temps, j'ai du mal à oublier. »

« Oh. Je vois … Ceci expliquerait néanmoins beaucoup de choses. Pour autant, est-ce que tu peux me faire un rapport de ce qui s'est passé exactement ? »

« A peu près exactement pareil que la dernière fois que nous sommes sortis à la surface. Ils nous attendaient ou presque. Nous avions pu à peine quelques mouvements en quittant la zone que nous avons été obligé de nous réfugier à cause de la tempête de neige causée par le roi de Traslord : Royan. Je vous en avais parlé, je crois. »

« C'est exact. Tu m'as décrit qui étaient tes compagnons à la surface, il est vrai. »

« Bref, nous avons passés un moment assez laborieux. J'avais une fièvre assez forte qui ne s'est pas vraiment améliorée entre temps. J'utilisais de petites pierres pour nous permettre de nous guider et nous faire revenir en arrière … Enfin voilà quoi. »

Il disait cela en plaçant une main sur son front. Il avait peur de retomber en sueur et surtout d'être à nouveau malade mais en voyant la mine de l'empereur, il comprenait que celui-ci n'était pas vraiment satisfait de la réponse.

« Vous voulez surtout savoir au sujet du combat, n'est-ce pas ? Alors, je vais vous raconter mais ce n'est pas forcément très glorieux non plus. »

« Le fait qu'il s'agisse d'une défaite est déjà connu depuis le retour des survivants. Je veux que tu m'expliques tes propres combats, la création de cette femme golem et du reste. Elise m'a déjà raconté ses propres combats bien que certains points sont encore obscurs. »

Tery tourna brièvement son regard vers la jeune femme aux cheveux auburn. A la voir toussoter légèrement, il devenait qu'elle avait sûrement … évité de parler du baiser entre elle et Royan, même si c'était qu'un simple accident.

« Bon … Disons tout d'abord. Est-ce qu'Elise vous a parlé des gnomolds ? De ces créatures poilues et assez petites mais qui causent beaucoup plus de problèmes qu'on ne le croit ? »

« Elle m'a évoqué ces êtres qui ressemblent plus à des monstres que nous. Mais à part cela, elle m'a dit que tu avais aussi une histoire avec eux. »

« Ce sont eux qui ont tué … le « père » de substitution que vous m'aviez attribué. Enfin, le faux quoi … si vous voyez ce que je veux dire ? »

« C'est exact. Celui qui devait emmener tes gênes pour que tu puisses naître. » compléta l'empereur, laissant visiblement Tery continuer à s'exprimer à ce sujet.

« Enfin bref, alors que je n'avais que six … ou cinq ans … je ne sais pas exactement mais ils ont attaqué mon village … et je crois qu'ils savaient que mon père était un démon. J'ai l'impression que ce sont des chasseurs de démons car les gnomolds que nous avons affrontés à la surface avec le groupe étaient préparés au combat. »

« Ces créatures … sont donc au courant de notre existence depuis bien longtemps mais … de mes souvenirs et de ce que disent les bibliothèques, nous n'avons jamais eut de telles créatures à l'époque révolue où nous pouvions nous promener librement à la surface. »

« Je vois … Enfin bref, tout ça pour vous dire que visiblement, c'est ainsi et pas autrement … du moins, ce sont eux qui nous ont causé le plus de tort. Les autres soldats, ceux de Shunter et Traslord, étaient forts mais pas à ce point. »

« Est-ce à cause du nombre ? Elise m'a évoqué qu'ils étaient dix fois plus nombreux que vous … mais normalement, un démon est bien plus fort que dix hommes. »

« Si seulement … Mais n'oubliez pas les Gnomolds. Ils sont puissants, vraiment très puissants, bien plus qu'on ne le pense réellement. »

Il voulait juste modérer les propos de l'empereur sans pour autant changer sa position. Il voulait juste … qu'il comprenne que ça n'allait pas être simple, pas du tout. Il était toujours un peu vacillant mais faisait attention à faire bonne mesure devant le monarque. Elise le regarda d'un air inquiet avant qu'il ne continue de dire :

« Néanmoins, pour elle, je ne sais pas comment j'ai fait. J'ai eut … comme une absence. J'entendais à nouveau cette voix qui m'adressait la parole … et je crois que j'ai perdu le contrôle. J'ai invoqué un gigantesque golem d'après mes souvenirs … et ensuite, c'est presque un trou noir, le vide total. »

« Une voix ? Comme celle que tu évoquais lorsque tu es arrivé ici ? Lorsque tu racontais ta vie à la surface, c'est bien ça ? » questionna le monarque, Tery hochant la tête positivement pour confirmer ses propos. « Hum … C'est étrange. Est-ce que tu as une idée de pourquoi elle est revenue après tout ce temps ? Une raison spécifique ? »

« Je crois que … c'est l'émotion ou le désespoir. Je sais pas … Auparavant, avant que … Clari ne meure. Enfin, Clari, c'est elle. »

Il désigna la femme golem, ses yeux posés sur elle. Comment est-ce qu'il pouvait expliquer correctement ce qu'il avait en tête ? Ah … Peut-être tout simplement de cette façon. Il fallait que ça soit juste naturel lorsqu'il allait en parler.

« Depuis que Clari est morte, la voix était plus présente, plus … charmeuse. J'avais de moins à l'écouter, à la comprendre. Je pensais que ce qu'elle me disait était … naturel … et logique. En arrivant ici, elle s'est tue, je pensais qu'elle avait totalement disparu. »

Mais il s'avérait que non. Qu'est-ce qu'il était stupide ! Il s'était laissé berner par cette voix une nouvelle fois, comme s'il n'avait pas compris de ses erreurs.

« Je crois qu'elle est revenue … pendant le combat. Vous savez, je ne vais pas mentir. Je n'ai pas envie de tuer la reine de Shunter ni le roi de Traslord. Ce sont des connaissances, des personnes que j'ai appris à connaître au fil du temps. »

« Mais ces personnes n'ont pas hésité à vous attaquer avec la ferme intention de vous tuer, n'est-ce pas ? Ou alors, peut-être que je me trompes ? »

« C'est exact … et ça, on ne peut pas les en empêcher. C'est normal … mais je pense que c'est pour ça. C'est une sorte de désespoir … de n'avoir aucune solution pour régler toute cette affaire, une bonne fois pour toutes. »

« Être dans l'incapacité de les arrêter pour éviter d'avoir à les affronter sans les tuer. »

C'était le bilan que venait de prononcer l'empereur Malark. Un bilan qui tenait simplement en une phrase, une phrase très juste, difficile à renier. Le jeune homme aux cheveux bruns baissa doucement la tête, comme s'il était désolé d'avoir pris autant la parole.

« Et à l'heure actuelle, en vue de ta démarche, tu sembles très affaibli, n'est-ce pas ? »

« Je crois que l'invocation imprévue de Cla … de cette femme golem, a joué un peu sur mon corps. Je suis à peine capable de produire de la magie et je crois que ça pourrait être très problématique si je vais sur le front sans être préparé correctement. »

« Hum … Visiblement, il va falloir des soigneurs un peu plus efficaces que ceux qui sont présents mais oui … Pour le moment, vous pouvez quitter la salle du trône, je n'ai plus rien à vous dire à tous les deux. »

Ils s'inclinèrent poliment, Tery comme Elise quittant la pièce sans un mot. La femme golem se rapprocha du jeune homme, semblant vouloir faire un mouvement qu'il ne comprit pas sur le moment. Elle lui prit le bras ? Avant de le coincer entre les siens ?

« Euh … Vraiment ? Je sais pas si c'est une bonne idée ou non ... »

Mais en fait, si ? Ca lui rappelait quelques bons souvenirs et il se laissa faire, comme si de rien n'était. Pourquoi est-ce qu'il refuserait une aide aussi amicale ? Il n'avait pas à s'en vouloir, loin de là. C'est juste que … ça lui faisait du bien. Il ne remarqua pas la mine soucieuse de l'empereur, celui-ci attendant qu'ils soient partis avant d'appeler un soldat.

« Je veux une augmentation de la surveillance sur eux deux dans les plus brefs délais. »

« Considérez cela comme fait, empereur Malark. Je vais de suite prévenir les autres soldats. »

« Non … Je sais que vous aillez prévenir un lieutenant à ce sujet. Il saura qui il doit nommer à cette position. Vous pouvez disposer. »

Le soldat vint s'incliner à son tour, disparaissant de l'autre côté des doubles portes avant de se mettre à courir. En vue de la consigne donnée par l'empereur, il valait mieux pour lui et sa famille qu'il se dépêche s'il ne voulait pas avoir de problèmes.

« Merci Elise, est-ce que tu veux rester un petit peu ? » demanda Tery alors qu'il avait été emmené jusqu'à sa chambre. Lorsqu'il put enfin s'asseoir, il poussa un profond soupir de soulagement, comme si rien que cet acte lui faisait un bien fou.

« Pourquoi pas ? Ca s'est plutôt bien passé avec mon père. J'avais peur qu'il se mette en colère à cause de notre défaite mais il l'a bien pris. »

« Je crois qu'il ne se préoccupait pas vraiment de savoir on allait gagner ou perdre. Le plus important était que l'on revienne vivants … tous les deux. Il voulait surtout que l'on confirme qu'à la surface, rien de bon nous attends si on y retourne. » finit-il par déclarer avec un peu de fatalisme dans la voix. C'était triste mais voilà … C'était son point de vue.