Dans un futur fort fort lointain, une famille de créature humanoïde décide de faire les courses. Prenant leurs véhicules, ils arrivent bien rapidement sur les lieux. Ils mirent environs vingt minutes pour acheter tout ce qu'ils avaient besoin, œuf de blattes, miellat de guêpe, litière pour leurs animaux de compagnie, un jouet pour la petite Siphru et arrivèrent finalement dans le rayon boucherie. Siphru voulant faire plaisir à son père, elle frotta ses antennes d'excitation en apercevant toutes ses bonnes choses ! Elle ne savait pas quoi choisir. Dans le doute, elle choisis une viande la plus rouge possible et la ramena dans le panier familiale. Agréablement surpris par la bonne volonté de sa fille, son père Boshka pris la viande mais fit une moue un peu contrarié.

- Siphru, ma cherie, n'as tu pas vue ? C'est du Négroïde!

- Mais père, c'est ma viande préféré ! j'ai crus faire plaisir… S'indigna l'enfant

- Je comprend mais du Negroïde quoi… c'est très rare et donc très cher, pourrais tu aller le remettre et aller me chercher du caucasien ? Ou si tu en trouves pas, du Mongoloïde ? La fille arracha presque le paquet des mains de son père écœurée et alla dans l'étalage spécial caucasien, en fouillant bien, elle trouva du faux filet nordique. Elle pris le paquet intriguée et lu « 45% Finlandais 20 % finnois 34 % canadien, attention, contient des traces de Polonais» . Siphru ce gratta la tête, elle n'avait jamais entendu parler de ses endroits, c'est quoi Polonais ? A quoi sa ressemble du Polonais ? c'est quoi la différence entre du Finnois et du Finlandais ? Elle alla rejoindre son père qui s'impatientait, il lui sourit, il était fier de sa petite fille qui grandissait et devenait une magnifique princesse. Avec de la chance, elle sera fécondée et deviendrait reine, sinon elle sera ouvrière comme lui peu être dans une nurserie si la chance est avec eux.

Arrivé en caisse, faisant la queue, Boshka fixa sa fille intrigué, elle ne lâcha pas le faux filet de caucasien.

- Qui à t'il Siphru ? Pourquoi la viande t'intrigue t' elle autant aujourdhui ?

-J...Je me disais que, nous nous intéressons peu à nos viandes je trouve, je me demande c'est quoi du Caucasien ? Et c'est quoi du Polonais ? La fourmi se frotta les antennes de plaisir, pour la première fois, sa fille s'intéressait à autre chose qu'a ce nettoyer le thorax.

- Vois tu ma fille, Le caucasien c'est de l'humain dit « blanc » il y a le négroïde dit humain « noir » et le mongoloïde, entre les deux.

-C'est comme nous les Furims quoi ? Son père allait s'énerver de se faire insulter d'humain mais la comparaison n'était pas si idiote que ça avec les noirs, les rouges sans oublier les blanches vivant profondément sous terre ayant perdu leurs couleurs.

- A peu de chose prés… Ils sont comme nous à beaucoup de chose prés comme l'esprit de clan par exemple, sauf que ils voulaient TOUS être la reine, du coup l'esprit de clan était fortement remis en question la plupart du temps. Ils utilisaient l'eau propre pour ce laver, boire mais aussi laver leurs saletés, leurs excréments polluant ainsi leurs terres vue que après avoir laver leurs excréments, et leurs déchets ils jetaient le tout dans la terre.

- Bheuuuu ils sont stupide pourquoi laver leurs déchets ? Siphru pris une mine dégoutée sachant qu'ils lavaient leurs selles.

-Hooo hoho ma fille si tu savais, il y a pire, ils aimaient tellement l'idée de devenir la reine qu'ils s'envoya des armes de destruction massive sur la tête pour tuer les princesses adverses, ils aimaient tellement ça qu'après chaque bataille, ils ne pouvaient plus boire ni manger souillant leurs terres des déchets fait à cause de leurs guerre. Tout les prétextes était bon pour faire la guerre, Je suis noir tu es rouge, J'aime ma reine pas la tienne. Ils ont même fait des guerres par ce que l'un est male et l'autre femelle, cherchant par tout les moyens de devenir le « sexe fort ». C'est aussi idiot de ce faire la guerre car tu es ma fille et moi ton père… Voyant que sa fille ne disait rien, il continua sa leçon.

- Les humains n'avaient de l'amour que pour les choses qui leurs étaient utile, prend les chiens, pour eux ont une gueule, des poils…. Prend un cheval, il a une bouche, une robe… pourtant c'est une mâchoire sous une peau la différence ? Le cheval a été bien plus utile que le chien. Le respect, ils aimaient exiger le respects des autres en limitant le respect qu'ils offraient. La seule chose bien avec ses bêtes là c'est la facilité pour les élever, les engraisser et.

- Ca mange quoi l'humain ? La coupa sa fille

- Excellente question, ils mangent de tout, insecte, viande, fruits, légumes... mais des choses aussi peu commun comme du bois couper en très très fin morceau, du cadavre, du mercure parfois. Il suffit de les convaincre que le mercure est du jus de framboise pour qu'ils le boivent avec un grand régale ses idiots. Pour élevé un humain il te faut 2 mètre carré environs, lui faire croire qu'il te domine, que tu es son soumis voir que tu l'aimes, tu le nourris d'informations inutiles comme le caleçon que porte leurs reines, comment va le chien de leurs chanteuses préféré. Il en oublis les soucis de leurs vie. Trouve leurs un jouet comme l'ordinateur. Ils deviennent alors docile et affectueux, ensuite tu peu l'engraisser et le consommer, trouve lui une femelle et il te fera de la douce viande exquise, plus un humain sera heureux, plus sa viande sera gorgée de sang frais.

- Ils sont si mauvais ? Ils ont jamais rien fait de bien ? Le père avait les yeux brillant de joie, sa fille semblait tellement captivé par se sujet.

- Si bien-sur, à condition qu'ils œuvre pour devenir reine à la place de la reine… comme l'invention du moteur a explosion et tant pis si la planète en meur, d'ailleurs c'est ce qui s'est passé à 80 % c'est pour ça que la viande Negroïde est si rare ! Par chance, leurs planète fut assez chaude et pauvre en oxygène pour pouvoir nous accueillir depuis, ils sont notre viande ! Tu me disais « c'est quoi du Polonais » ? et bien Polonais c'est une sorte de viande Caucasienne venant d'une région appelé Pologne, la viande que tu tiens là en contiens très peu voila… La fille voulait en savoir plus mais le père la coupa net.

- nous discuterons plus tard, nous voila aux caisses excuse moi. Tu m'aides ?