C'est vraiment ta mère ?

Publicité pour une crème anti-âge

Un jeune homme d'une quinzaine d'années, blond comme les blés revient chez lui avec sa petite copine qu'il tient par les épaules.

Il pousse la porte de la maison et se dirige vers la cuisine.

Une femme d'âge mûr est en train d'arranger un bouquet de fleurs sur le buffet de la pièce. Le jeune homme tend la main vers elle en disant : ( je ne sais pas vous, mais moi j'ai toujours trouvé cette façon d'agir très grotesque, bizarre et pas du tout naturel.)

« Je te présente ma mère. »

(Et sans que la jeune fille dise bonjour, ils s'en vont dans une autre pièce, bonjour le bel exemple pour la jeunesse)

Une fois installée sur le divan, la petite copine se tourne vers la cuisine et dévisage à nouveau la mère.

« C'est vraiment ta mère ? Elle fait super jeune. »

J'avoue que cette publicité me fait souvent sortir de mes gonds et je ne peux m'empêcher de faire la suite de l'histoire dans ma tête. Une suite qui serait beaucoup plus logique et réaliste.

Le jeune homme et la femme éclatent de rire et se tournent vers la petite copine. Quand ils arrivent à se calmer, la mère vient s'installer près d'eux.

« On t'a bien eu. Bien sûr que non ce n'est pas ma mère, c'est ma grande sœur, elle a piqué des vêtements dans la garde-robe de maman. Qu'est-ce que tu crois que les crèmes peuvent réellement faire des miracles ? Elle a forcé un rien sur le maquillage pour se vieillir.

— J'espère que tu aimes son humour, enfin notre humour si tu restes avec lui. L'âge c'est aussi dans la tête que ça se passe, ajoute la grande sœur.

— Je me doutais qu'il y avait un problème parce que tu faisais vraiment jeune pour être sa mère.

— Je n'ai que cinq ans de plus que lui. Je vous laisse soyez sage, je vais remettre tout ça où je les ai pris avant de me faire taper sur les doigts par maman quand elle va rentrer du travail. »