Dans un des couloirs je tombe face à face avec le Bad boy de mon lycée. Il s'appelle Dorian Espinoza. Il est blond aux yeux verts. Il arrive à avoir la plupart des filles à ses pieds. Nous sommes une minorité à ne pas être à ses pieds et heureusement, je plein son égo qui je pense est plus gros que sa tête. Son intelligence a la taille d'une noix et encore en disant une noix je suis assez gentille.

« Je connais ton petit secret Takami. Et si tu ne veux pas qu'il se sache tu as intérêt à m'écouter et m'obéir.
— Vas-y dis-moi, mon fameux secret, il s'approche de mon oreille et me murmure
— Tu es la personne qui chante et que tout le monde recherche pour savoir à qui appartient cette voix.
— Qu'est qu'il te fait dire que c'est moi. Et rassure-moi tu as des preuves pour prouver tes dire.
— Je sais que c'est toi puisque je t'ai vu chanter dans le vieux Lyon et que le mec qui était avec toi t'a enregistré. Et je parie aussi qu'il est ton petit copain.
— Carmela, m'appelle mes amis.
— Tu as de la chance, cette fois-ci Takami mais je te rappelle que mon père tient la chaîne pop où ta chanson est passée pour la première fois. Donc tu fais ce que je te dis et tu ne crains rien avec ton petit secret et ose me défier une déesse fois et ton petit secret ne sera plus si secret. Compris Takami ?

Je lui réponds un léger petit oui avant de rejoindre mes amis. J'ai peur de ce qu'il me faire car même si je suis une demi-déesse niveau politique il est plus fort que moi et je sais que si je ne fais pas ce qu'il me dit il pourra vite découvrir cette partie de moi.

Durant le reste de la journée, je fais tout mon possible pour ne pas le croiser et de ne pas rester seule.

Le soir dans ma chambre après avoir fait mes devoirs et que j'ai relus mes cours de la journée, je reçois un message de Dorian.

De l'harceleur : À partir de maintenant tu es ma petite amie et tu resteras avec moi. Et demain je t'embrasserai devant tout le lycée pour leur montrer que tu m'appartiens.

Je lui réponds toute suite dès que je reçois son message

De moi : Dans tes rêves.

De l'harceleur : D'une je ne te laisse pas le choix et de deux je te rappelle que je connais ton secret. Donc tu fais ce que je te dis.

J'attends quelques secondes avant de recevoir sa réponse. Après avoir lu le dernier message. Je screen la conversation et l'envoi à Apollon pour pas qu'il me fasse une crise de jalousie. Il est beaucoup trop possessif à mon goût. À ce que je sache tout immortel est possessif. Au fil des siècles je me suis habitué et je n'ai pas eu vraiment le choix. Aussi Papa Zeus et Maman Héra me surprotégeais avant que je ne les "trahissent" mais maintenant qu'ils savent que je suis une âme innocente. Je sens que cela va repartir pour un tour. Et je sens aussi qu'ils ne seront pas les seuls à me surprotéger. Il y aura Apollon, Hermès, Athéna et Artémis. Et peut-être mes très chers Oncles Hadès et Poséidon.

Je m'endors en appréhendant la journée qui m'attend demain.
Pour la première fois depuis que j'ai récupéré mes pouvoirs, j'ai une nuit complète.
Je me réveille, je me prépare pour aller au lycée. Juste avant de partir je prends une pomme que je mange sur le chemin. Dès que je l'ai fini j'appelle Apollon pour lui rappeler de ne pas s'énerver et qu'il reste calme pour éviter une catastrophe mortelle, pour les mortels.

En arrivant à mon enfer personnel : mon lycée et surtout esquivé mon harceleur et ne rien faire de plus pour énervé Apollon puisqu'il s'emporte très vite. Je sens que les prochains jours vont être complexes à vivre pour moi. Et je ne suis pas de nature très patiente mais si avec les quelques siècles que j'ai vécu j'en, ai gagné un peu. Si je ne tombe dans les abimes les plus profondes je me demanderai comment j'ai fait. Mais je ne vais pas abandonner l'espoir alors que cette semaine n'a pas commencer.

Je rentre dans le lycée en faisant attention à chaque croisement de couloir de ne pas le croiser. Au moment où je rentre dans les toilettes une main attrape mon poignet et il me tire d'un coup je me retrouver dos a un torse et il me retourne je me retrouve en face de magnifique yeux émeraude brillant.

" J'espère que tu n'as pas oublié ce que je t'ai dit hier ou ce que je t'ai envoyé. Je secoue vigoureusement ma tête pour dire non. Parfait à midi notre couple sera officiel. "

Il me lâche enfin le poignet qui a légèrement viré au bleu puisqu'il me serrait fort. Je rentre, me passe de l'eau du visage et reprendre mes esprits avant d'aller en cours. Quand je sors il m'attend et me prend la main et il me tire jusqu'à ma salle de classe, une fois devant mon cours il me fait un baise main et me laisse devant la porte. Je rentre dans la classe et m'assois à ma place comme un automate.

A la pose de midi, il m'attends et nous nous dirigeons tous les deux au self, il rentre de manière bruyante pour que l'attention soit tourné vers lui, chose qu'il réussit, plus aucun bruit ne se fait attendre dans la pièce et c'est à ce moment qu'il m'embrasse, pour que le baiser soit encore plus passionné il force le passage de sa langue dans la mienne en me mordant la lèvre.

Ses potes qui sont sûrement ses sbires applaudissement. Je croise le regard d'apollon qui vient récupérer son plateau. Je vois que cela le fait souffrir et qu'il voudrait bien torturer puis tuer Dorian. Mais malheureusement pour nous deux cela est impossible. Je lui envoie un regard compatissant avant qu'il ne quitte la pièce.

Le soir je m'effondre en pleur dans ma chambre, mes amis ne me font plus entièrement confiance a cause de l'autre, je blesse mon amour. Je ne sais pâs quoi faire pour echapper a cette torture mentale.