Note de l'auteur:

Bonjour tout le monde ! J'arrives sur fictionpress avec ce petit poème dont les personnages seront familiers à certains d'entre vous puisqu'ils ont aussi fait une apparition dans un texte de Leandra Sae dont je vous recommande les écrits. Ce petit texte aborde d'un point de vue poétique la vie de Zaben avant et après sa rencontre avec Ayfer.

J'espères qu'il vous plaira.


Zaben est seul car Destin a été bien cruel.

A chaque fois qu'il a aimé cela s'est fini par la perte de ses proches tous mortels.

Il erre dans le monde comme un fantôme en peine.

Quand il révèle qui il est, l'unique réaction d'autrui est la haine.

« Monstre ! Violeur ! Sadique ! »

« Pervers ! Tromperie ! Mensonge ! »

Tels sont les mots qui pavent son chemin et qui résonnent encore,

dans son esprit comme son coeur meurtris,

jamais sa tête ils ne quitterons et toujours il les fuit.

Il craint le jour et la nuit.

A tout temps il n'est jamais à l'abri.

Pourtant il souhaiterait temps se poser dans un endroit où il se sentirait chez lui.

Un lieu où personne ne lui reprocherait qui il est.

Une place où il serait enfin libre d'avoir une belle vie.

Auprès des elfes il la trouve, malheureusement ce ne fut que cours en faite.

A nouveau il se sent seul, mais une raison de vivre à résister le pousse.

Meril, l'enfant de celle qu'il a chéri, accompagnée d'une promesse :

« A jamais je veillerais sur cette famille d'elfes.

A jamais même si ma mort devait être le prix pour tenir parole. »

Il tient bon envers et contre tout, luttant même contre la pire des malédictions.

Puis enfin, le bonheur il découvre.

Dans les bras d'Ayfer, aussi étincelante que la plus brillante des étoile, se réveillent ses émotions.

Enfin il a retrouvé l'amour.

Enfin il se sent bien.

Elle lui a tendu la main.

Il s'y est accrochée,

il l'a désirée,

elle l'a accepté.

Maintenant deux coeurs battent à l'unisson.

Un jours ils se marierons.

Des enfants ils auront,

et toujours il sera le plus heureux des démons.