CDS : RELOAD

Issue 0

Jaggdéa | Appartements des retraités de guerre

04|05|06 DAE(*1), 04h30 LT(*2)


-"Commandant, on nous indique des civils pris au piège dans un bâtiment à l'ouest. Les capteurs indiquent des zinks alpha sur zone dans trois minutes !"

-Carter, Jefferson, bougez vos fesses et allez les récupérer. Rendez-vous à la ZE(*3) dans dix minutes. Les autres, suivez-moi. On doit encore retarder le flot de ces foutus cafards. On ne peut pas les laisser passer avant que les civils aient pu fuir.

-"Bien reçu."

Le ciel écarlate du soir éclairait encore les rues dévastées. Les immeubles étaient déchirés par d'innombrables traces de griffures et de mucus blanc et collant, dégoulinant le long des parois. Les cadavres humains et aliens jonchaient le sol, tapissant les routes et les trottoirs d'un mélange de couleurs rappelant le ciel rouge nuageux. Des créatures volantes, plus petites que les zinks, fendaient l'air, filant entre les gratte-ciels. Les bruits sourds des canons résonnaient inexorablement, luttant en vain contre une fin proche. L'attaque surprise avait été parfaite. Personne ne l'avait vu venir. Tout le monde vaquait encore à ses occupations il y avait encore quelques heures et maintenant la ville était à feu et à sang. Les combats faisaient rage. Des survivants criaient au secours, bloqués au rez-de-chaussée d'un immeuble dont l'entrée était obstruée par des débris du bâtiment d'en face, écroulé après qu'un varan Bêta l'ait percuté. Les deux soldats, dans leurs armures blindées jusqu'aux chevilles, arrivèrent sur place. Ils évaluèrent la situation ; l'un d'entre eux cria quelque chose aux personnes prises au piège qui semblèrent se calmer. Le second sauveur posa un explosif et s'écarta de quelques mètres. L'explosion dégagea suffisamment l'entrée pour permettre aux civils de sortir.

-Tout le monde est en état ? Bien, il va falloir courir. On va tous s'en tirer, ne vous en faites pas.

Malgré ce verdict, les civils n'étaient pas en confiance. Ils se mirent à courir vers la direction indiquée, escortés et protégés par les deux soldats.

-Carter, Jefferson, la ZE est dégagée. Vous foutez quoi ? cria le commandant Makkarius.

-"On est en route Commandant, on a dix civils avec nous. Sur position dans trois minu...ARG !"

-Jefferson ! Merde… Ils sont attaqués. Alek, Peter, on va les chercher !

-La ZE sera sans défense…

-Rien à foutre de la ZE ! Si on ramène personne ça sert à rien de protéger cette foutue ZE !

Les trois hommes se mirent en route, fracassant le sol avec le pas lourd de leurs armures et armements.

-Calling HQ… (*4)

-Dépêche, saloperie !

Madwain jeta un regard vers le vaisseau amiral humain qui semblait faire une manœuvre de retraite.

-Calling H…

-"Ici le QG(*5)."

-Bordel, vous vous la foutez bien ? Où sont les renforts ?!

-"Ah, Commandant Makkarius," répondit Draze Kalaestus, le général des troupes. "Vous tombez bien… Rappelez vos hommes tout de suite. Nous nous replions."

-Quoi ? On a encore les mains pleines ici !

-"C'est un ordre, commandant ! Cette planète est perdue, abandonnez la mission."

-Et que comptez vous faire de tous ces civils pris au piège ? La population ne va pas se sauver toute seule !

-"Nous avons malheureusement des priorités. Nous ne pouvons nous permettre de perdre plus d'hommes."

Silence.

-"Commandant ? Rappelez-vos hommes sur le champs", répéta le général.

-C'est hors de question. Nous avons des habitants à protéger, je ne vous laisserai pas m'ordonner une chose pareille.

-"Vous êtes au courant des conséquences d'une telle décision ?" demanda l'homme, subitement beaucoup plus sérieux.

-Oui, répondit Madwain, l'air grave.

-"Com…"

-Call ended. (*6)

-Tenez bon les gars, on arrive.

...

Plus loin, des tirs et des cris résonnèrent. Les civils, exténués, étaient acculés dans un cul-de-sac. Les soldats Carter et Jefferson barraient la route à une bande de zinks, des aliens aux griffes acérées pouvant couper n'importe quelle armure, atteignant une hauteur humaine pour les Alphas, les plus petits d'entre eux.

-"Commandant, treize zinks Bêta sur notre position, nécessitons un soutien immédiat."

-Sur zone dans une minute, tenez bon !

Carter repoussa les dersks en se servant des grenades qu'il dégoupillait à une vitesse folle, cependant, ses réserves baissèrent extrêmement vite et dès que le flot d'explosion et de fumée stoppa, les zinks bondirent sur lui. Jefferson ne put rien faire, sa plaie béante le privant de son bras droit ne lui permit que d'assister au massacre de son partenaire. Il fit quand même face, protégeant de son armure les civils le plus longtemps qu'il le put. Il subit une première attaque à la jambe droite qui le fit tomber en arrière. Alors que les lames allaient lui trancher la peau, un bruit sourd retentit. Le commandant était arrivé, repoussant d'un revers du poing -renforcé par son armure- les zinks un peu plus loin.

-Nous voilà, dit gravement Madwain.

Il défia les dersks avec un regard noir.

-Chargez !

Il s'élança, mais à mi-parcours, son arme -un magnifique marteau de guerre- disparut d'entre ses mains. Les quelques zinks laissèrent place à une foule d'aliens. Des centaines. Des milliers. Plus qu'il ne pourrait compter. Il se retourna et la ville entière n'était plus qu'un désert de gravats. Aucune trace de ses hommes ou des civils. Il faisait face à la horde d'envahisseurs qui s'apprêtait à l'ensevelir.

-JE NE MOURAIS PAS…

...

-...EN VAIN !

Madwain transpirait, il était exténué. Les draps de son lit étaient déchirés aux quatre coins de sa chambre. Il était dans son appartement. En sécurité. Loin des combats. Il était 04h30. Il soupira.

-Encore un cauchemar…

Résigné, il se leva, songeant à aller prendre une douche après avoir tant transpiré. Il passa devant sa tablette rétractée et remarqua une notification flottante de son seul œil valide. Elle venait d'une personne qu'il connaissait bien. Il positionna son doigt sur l'icône pour décrocher l'appel.

"Liaison vers JZ(*7) en cours...". Tandis qu'il saisissait l'appareil avec ses deux grosses mains, l'écran se déploya sur une conversation vidéo. Une femme se tenait debout, de dos, dans un endroit que Madwain reconnut rapidement. Apparemment, la prise d'appel avait averti son interlocutrice puisqu'elle se retourna la seconde qui suivit. Des souvenirs refirent surface dans l'esprit de l'ex-commandant. Son ancienne membre d'escouade puis ancienne colonel lui souriait :

-"Le Thaos s'est éteint."

Madwain fronça des sourcils. Cette phrase, coutume de militaire, cela faisait des années qu'il ne l'avait pas entendu. Il répondit :

-Et qu'il soit toujours apaisé. Jynn ! Ça fait une paie. J'attends toujours ma bière, tu te souviens ?

-"Parce que je t'en dois encore une ? Oui, peut-être, mais laissons ça de côté, tu veux."

-Alors (Madwain tira sa chaise et s'assit à califourchon en posant ses avant-bras sur le dossier de celle-ci) comment vas-tu ? Et qu'est-ce qu'un vieux retraité peut faire pour toi ?

Un air triste passa sur le visage de la femme, le temps d'un éclair. Elle reprit son sourire radieux :

-"Moi ? Ça va, la routine. Je me disais que ça faisait longtemps que je n'avais pas eu de tes nouvelles. J'espère que je ne t'ai pas réveillé !"

-Jynn… soupira Madwain, dis-moi ce qu'il se passe. Je te connais suffisamment pour savoir que c'est la merde avec un ton pareil.

Jynn prit quelques secondes de réflexion :

-"Je te raconterai ça plus tard. Tu n'es pas sans savoir où je suis tombée ces dernières années, mais là comme tu as pu le remarquer, je suis au QG. En résumé, j'ai besoin d'un vieux retraité pour botter le cul aux nouvelles recrues. Alors bouge-toi !"

-Tu sais que je n'ai pas le droit de traîner du côté du QG de l'armée, soupira l'ancien militaire.

-"Pas si tu as une autorisation spéciale du Capitaine Zemxil."

La conversation se coupa sur un clin d'œil de son ancienne sœur d'arme. Une notification suivit, affichant la dite autorisation suivie de la signature et de l'empreinte digitale de Jynn Zemxil. Madwain sourit :

-Pas de repos, hein… Ça me va.

Il verrouilla son écran.


(*1): Day After Extermination
(*2): Local Time, Heure locale
(*3): Zone d'Évacuation
(*4): Calling Head Quarter :Appel du Quartier Général
(*5): Quartier Général
(*6): Fin de l'appel
(*7): Jynn Zemxil