Bonjour, bonsoir

Voilà le vingt-et-unième chapitre de mon histoire intitulé PHENOMENE.

Bonne lecture.


Chapitre 21 : le jardin

Pendant que je marchais dans le couloir avec mes amies je repensais à Ahiro. J'avais écouter son plan avec attention lors de ces derniers jours. J'étais certaine qu'il allait réussir. Afin de ne pas décevoir notre leader j'ai tout de suite accepté sa requête et j'ai choisis de faire diversion dans ce lieu que j'avais déjà visité une fois... Enfin, je ne dirais pas visité. Steff et Aretha m'ont suivit sans réfléchir dès que le jour fatidique arriva. Vers la fin du couloir sombre je tremblotais légèrement en voyant la porte métallique.

J'avais énormément peur. Je ne voulais pas y retourner. Seulement... Pour lui... Pour nous je devais le faire. La porte semblait légèrement ouverte. D'un signe de la tête j'indiquais à mes amies de me suivre. Comme l'autre fois il faisait complètement noir. On ne pouvait pas voir au-delà de deux mètres devant nous. Étrangement il n'y avait aucun bruit dans les environs. Pourtant, si je me souviens bien on devrait en entendre. Cela m'inquiéta fortement. Alors qu'un gros mal de tête pointait je fus stoppée par la voix de Steff.

-Melia que faisons-nous ?

-Euh, je... Restez sur vos gardes !

-Tu es déjà venue ici ? (me demanda Aretha).

-Oui et c'était très effrayant ! D'après notre laeder il se pourrait qu'un truc bizarre se trame ici.

-Du genre ?

-Il n'a presque rien dévoilé là-dessus. Je sais cependant qu'on devrait croiser des plantes qui bougent toutes seules !

-Vraiment ?

-Impensable !

-Je suis comme vous. Je n'arrive pas à y croire mais je fais entièrement confiance en ses paroles !

-Dans ce cas moi aussi je te crois.

La présence de mes deux amies me permettait de tenir. J'étais contente de les avoir auprès de moi. En regardant à l'intérieur de la pièce de plus près je pu distinguer un détail assez insignifiant. Des débris de verre par terre craquant sous nos pas. Je me demandais alors si ce n'était pas la raison pour laquelle il n'y a aucun bruit. Plus loin, une légère source de lumière brillait laissant entrevoir une ombre... Steff entreprit d'aller voir ce que c'était sans me prévenir. Je jetais un coup d'œil rapide vers mon autre amie qui avait l'air aussi surprise que moi. L'instant d'après elle était entrée dans la source de lumière et poussa un cri effroyable. Je reculais de quelques pas soudainement prise de panique. L'ombre devint plus claire, plus dense... Une seule pensée traversa mon esprit à la vue de cette chose. Fuir ! Nous devions fuir à tout prix. J'allais appeler Steff pour qu'elle revienne vite mais... Je fus rattrapée par la réalité. Une chose ronde vola dans notre direction et tomba à mes pieds. Lorsque je compris ce que c'était je me suis mise à hurler. La tête de Steff me fixait les yeux ronds avec du sang coulant de son cou... Elle est... Morte... Steff est morte ? Non ! Je ne veux pas y croire ! Nous sommes dans un rêve ! C'est ça, je rêve et je vais bientôt me réveiller ! Je tente de me baisser pour toucher la tête de mon amie mais Aretha m'attrape le bras brusquement pour que je regarde ailleurs. Je vois, elle aussi est paniquée. En constatant cela je reprends petit à petit conscience de tout ce qui nous entoure.

-Melia ! C'est dangereux !

-O... Oui... Steff ? Elle...

-Pas le temps pour ça ! On doit y aller avant que...

-D'accord. Vas-y la première. Je vais te suivre !

Sur ces mots elle me tourna le dos pour courir jusqu'à la porte métallique. J'hésitais durant quelques secondes avant de la rejoindre à cause du bruit de la chose se trouvant avec nous. Finalement, sans doute dépitée et effrayée, j'ai reculé de quelques pas puis j'ai franchi la porte. Pile à ce moment-là j'entends un grand fracas métallique comme si quelque chose venait de frapper près de moi. En jetant un coup d'œil rapide derrière nous je distingue beaucoup plus facilement la silhouette de l'ombre. Soudain je sens un truc qui m'agrippe le bras gauche. Un cri s'échappe de ma gorge. J'ai bien cru à cet instant que j'allais perdre un membre mais grâce à l'intervention de mon amie qui a coupé je ne sais quoi cette sensation s'est envolée. J'ai par la suite pris sa main pour continuer de courir hors de cet endroit.


Qu'en avez-vous pensé ?

À bientôt pour le chapitre 22.