Recroquevillé en position foetale, il regardait le vide mais le plein eut été similaire à ses yeux. Cette personne était noire et blanche, avait de petits yeux marrons, mais cela n'avait pas d'importance. Il devait avoir dans la quarantaine, mais pareil, son âge n'avait pas d'importance. Il n'a pas d'enfants, pas de compagne ou compagnon, pas de proches mais encore une fois, ça n'avait pas d'importance. Sa vie? Sans doute un Enfer, à croire que c'est la définition de l'existence. Il regardait autour de lui. Sa prison était là où il vivait constamment… Ou presque. Des fois, des visiteurs le saluait, mais même cette seule distraction s'était imbriquée dans un quotidien oppressant… Mais ses geôliers étaient les pires… Ils le retenaient prisonnier et le forçait à sourire, à faire des choses qu'il ne voulait pas faire. S'il ne faisait rien, il était privé de nourriture durant plusieurs jours… Les autres prisonniers ne sont pas gentils avec lui, non plus. Ils le frappent, le blessent jusqu'à ce qu'un liquide rouge s'écoule de ses plaies. Un sang vermeil se déversant dans son lieu de vie. Ces violences sont la cause de son isolement. Il n'était plus frappé mais il était seul, désormais. Désespérément seul… Il n'avait que quelques souvenirs de sa vie en pleine liberté. Il se souvenait surtout des cris de sa mère quand on l'a enlevé. Il en devenait fou, de cette existence. Complètement fou! Il se rua sur les parois de sa cellule et se jeta sur celle-ci, se fracassant le crâne, encore et encore. Il n'en pouvait plus de cette vie! Que quelqu'un l'achève! Lui le plus fier d'entre tous étaient désormais tel un poisson rouge, tournant en boucle dans son bocal… Tout le monde souriait face à lui mais… le prix pour rendre les gens heureux serait-il de sacrifier son propre bonheur? Non, il s'en souvient, il était avec ses amis, riant, jouant, avant. Il allait même voir d'autres personnes avec ses parents qui lui donnaient une petite tape sur la tête amicale. Ils étaient heureux… Et lui aussi. Maintenant, il est malheureux. Pourquoi ? Qu'a-t-il fait pour mériter cela? Rien… Il n'a jamais blessé quiconque avant son enfermement. Maintenant, il perdait la tête. Cela faisait 32 ans qu'il était enfermés dans cette prison à peine assez grande pour lui… Aaaah ! Il hurla à la mort avant de se fracasser à nouveau contre la paroi.

"Et c'est ici que nous donnons lieu à des représentations incroyables! Voici le bassin d'un… OH MON DIEU!"

Un orc était allongé au sol du bassin, mort.

Note d'auteur :

Voilà j'espère que le texte s'affiche normalement (maudit soit les différents formats de textes...)