** Disclaimer ** : Tout est à moi ! Hé oui ! Même si on arrive à la fin, je ne tombe pas dans le domaine public, alors, pas touche ! Et puis, c'est pas vraiment la fin…

** Note(s) ** : Ben, j'espère que ça continue à vous plaire et que le passage avec Rémi et le Maître ne vous a pas trop choqué ! Si j'ai fait apparaître Rémi, c'est pour m'en « débarrasser ». Mais non, y va pas mourir ! Oh, et puis, vous verrez bien, je vais pas faire plus de spoilers !

            Et pour le chapitre neuf et demie, patapé siouplé ! J'avais juste envie de délirer ! Et puis c'était pour vous mettre quelque chose sous la dent jusqu'à que je fasse le chapitre 10 !

            Dernier truc : j'ai changé de pseudo sur le site. C'est 'Gay Boy' maintenant. Je voulais me renommer 'tK' mais c'était déjà pris !

** Flash Info ** : Un grand merci pour vos reviews ! Elles me font toujours autant plaisir !

- Kyarah : Oui, j'ai la première version de l'épisode 5 ! envoie-moi un mail pour me la demander et je te l'enverrai ! Pour ta deuxième review : -_-' C'est tout ce que j'ai à dire lol !

- Project Voco-Dance : Merci pour ta review ! Et allez lire sa fic « The Duelist », elle déchire ! Et Trash aussi ! Toutes ses fics en fait ! Pour ta deuxième review, je t'ai répondu par mail !

- Elune : C'est vrai qu'il y a un certain réalisme mais bon, j'avoue que le décor n'a rien de réaliste, lui !! Et pour ta deuxième review, non je n'ai pas perdu mon temps ! J'avais besoin de délirer un peu !

- Gadriele : Content que tu sois démélangée ! Encore bravo pour tes fics ! Et pour ce qui est du nouveau chapitre, le voilà ! C'est le dernier de la saison 1 mais il y aura trois saisons ! Celle-là était une mise en bouche, les autres seront plus étoffées ! Pour les fautes de frappe, j'ai très bien compris ce que tu voulais dire ! Et pour ta deuxième review, je t'ai répondu plus haut avec mes histoires de saisons !

- Kirika : On a beaucoup discuté de ta review et c'est vrai, tu as raison sur presque toute la ligne ! Me fic est bancale, je l'admets ! Mais j'ai pas le courage de tout réécrire ! Je vais essayer de tenir en compte tout ce que tu m'as dit pour ce dernier épisode !

- Imari Ashke : Merci pour les compliments ! Et pour la suite, la voilà ! Et merci aussi pour tes autres reviews !

N'hésitez pas à me laisser vos impressions ! Ça m'aide énormément !!! Et pour un éventuel e-mail, j'ai changé d'adresse : c'est menlovemen@aol.com

: : : : : : : : : : : : : : : : : : :

La guerre des Eléments

=================

----------------------------------------------

***Episode 9 : L'Antre du Diable***

----------------------------------------------

[2ème partie]

POV Amy

Mon dieu, il s'est jeté sur le Maître. Mais il est complètement inconscient ! Si on a fait capoter une partie de son plan en faisant que Yohko n'arrive pas seul ici comme il le voulait, c'est pas pour que maintenant, il se jette sur lui.

« Yohko, ne rentre pas dans son jeu, je t'en prie ! C'est exactement ce qu'il veut ! Je t'en prie, arrête ! Combattons-le tous les deux si c'est la seule alternative, mais ne tombe pas dans son piège !! »

            Il n'a même pas tourné la tête. Il a déjà repris son apparence bestiale. Ses cheveux bouclés roux, presque rouge sont devenus blancs, lisses et plus longs.  Ses oreilles de renard ont repris leur place au milieu de cette mer blanche. Ses habits humains ont été remplacés par sa tunique blanche sans manche nouée à la ceinture par une ceinture grise. Ses nouveaux vêtements sont plus grands pour accueillir son corps qui a gagné en musculature. Voilà le vrai Yohko, démon de la terre repenti. Théo, le nom qu'on lui a donné quand il est sous sa forme humaine, est bien loin. Le combat qui va avoir lieu si je ne fais rien n'aura rien d'humain. Et il y aura un mort. Ça me fait mal de le dire, mais ça ne sera pas celui que je voudrais voir mourir.

Il faut que j'arrête ça ! Mais j'ai Rémi dans les bras, et se réveiller n'est pas dans ses projets du moment. Je ne peux rien faire pour lui si ce n'est lui parler.

« Rémi, est-ce que ça va ? Tu es encore conscient ? »

            Pas de réponse. Je vous en prie, ne le laissez pas mourir ! Il est innocent ! Ne laissez pas une telle chose arriver.

Le combat a commencé entre Yohko et le Maître. Et Miguel qui n'est pas loin… Mais pourquoi ne fait-il rien ? Qu'est-ce qui s'est passé ici pour qu'il soit dans cet état. Ses yeux… Ils sont vides. On dirait qu'il a perdu tout espoir. Je comprends tout. Il t'a torturé et tellement affaibli que tu as assisté à la torture de Remi sans pouvoir rien faire. Ce truc (je ne peux pas le qualifier de « type ») doit mourir et maintenant ! Je veux le voir gicler sur les murs ! Mais même en étant convaincu de cela, je ne crois pas que Yohko en soit capable. Ni même moi d'ailleurs.

Mais vu l'état dans lequel est Miguel, le seul espoir reste de le faire réagir. Et si le faire réagir veut dire nous jeter dans la gueule du loup, il faut prendre le risque. Adviendra ce qui adviendra, mais je vais me battre jusqu'au bout.

            Je me lève donc, posant délicatement la tête de Rémi sur le sol puis je me tourne vers le Maître et hurle :

« Ouragan ! »

            Mais un mur de lianes retient mon attaque et l'annule. Je crois d'abord à une attaque du Maître et me prépare à attaquer à nouveau. Mais le mur de lianes disparaît et Yohko tourna sa tête vers moi :

« C'est MON combat ! Ne t'interpose pas. Je ne le répéterai pas ! »

            Sa voix n'a plus rien d'humain. Elle est froide, mécanique, vide de tout sentiment. Il n'est plus lui-même, défiguré par la haine et le désir de revanche. Mais pourtant, il doit comprendre. Je lève la main pour lancer une autre attaque sur notre ennemi commun. Au moment où je vais la lancer, de nouvelles lianes viennent m'entraver, liant mes mains et mes pieds. Je tombe lourdement sur le sol, manquant Rémi de peu.

            Je n'en reviens pas que Yohko m'ait fait ça. Je suis folle de rage mais je ne peux rien faire. La Terre est l'élément qui bat l'air. Je me retrouve donc condamné à le regarder se battre. J'ai beau me débattre, lui hurler de me détacher, rien n'y fait. Les liens me maintiennent prisonnière. Je ne suis plus qu'une spectatrice impuissante.

=*=*=*=*=*=*=*=*=*=

POV Renaud

            Je m'épuise. Il ne me reste que peu de forces. Je ne vais pas tenir longtemps. Je n'arrive pas à vaincre ce molosse et maintenir ce mur d'eau épuise mes forces. Même le guerrier en moi est à bout de forces.

            Peut-être dois-je me résoudre à accepter ma défaite… Et ma mort.

=*=*=*=*=*=*=*=*=*=

POV Charlotte

            J'ai beau détruire ces lianes, elle repousse aussi vite. Et les éviter en bondissant commence à sérieusement m'épuiser. Le guerrier du Feu n'est pas au mieux de sa forme et même avec ses conseils, j'ai du mal à éviter toutes ces attaques. Je ne veux pas finir en kebab pour monstre, mais je doute de plus en plus d'arriver à en venir à bout…

=*=*=*=*=*=*=*=*=*=

POV Yohko

            Je me fais l'effet d'un monstre. Après, tout, n'en suis-je pas un ? Entraver Amy comme je l'ai fait, c'est inhumain, je le sais. Mais ce n'est pas son combat ! Je dois venger Anzu, et je dois le faire seul.

            Il n'est plus temps d'avoir des regrets. Le Destin a décidé que je me battrais seul malgré nos efforts pour arriver tous les deux ici. Qu'il en soit ainsi !

« Monstre contre monstre, à ce que je vois, déclare le Maître. Tu n'as pas plus de respect pour cette fille que j'en ai pour cet humain à ses côtés. Et tu te dis du côté du Bien ? »

            Je ne l'écoute plus. Ces provocations ne marcheront pas. Je n'écoute pas non plus le guerrier de la Terre qui me conseille de m'allier à Amy. Et j'attaque.

            Une liane s'enroule autour de mon bras et fonce vers le Maître. Il ne riposte pas, tendant juste sa main dans la trajectoire de la plante. Il la laisse lui transpercer la main. Je doute qu'il soit stupide au point de sa laisser blesser. J'essaie de la retirer avant qu'il n'exécute son plan. Mais il est déjà trop tard. Une plante parasite naît de sa blessure et se referme sur ma liane, l'empêchant de se retirer. Je comprends trop bien son plan. Relié à moi par ce lien végétal, il tire violemment dessus, m'envoyant m'écraser sur une colonne déjà délabrée qui finit de s'écrouler.

            Sonné, je me relève.

« Tu es plus résistant que je le croyais. Après tout, je n'aurais pas du faire d'un cas une généralité. Ce n'est pas parce qu'Anzu était faible que tu dois l'être.

_ Séisme ! »

            Le sol se fissure en suivant le trajet jusqu'à lui, propageant une énorme onde de choc. Il ne riposte pas, une fois de plus. Quand l'onde de choc arrive près de lui, il fait se décrocher un bloc de pierre composant les murs. Celui reçoit l'onde de choc et tombe en poussière.

« Ouh ! Qu'est-ce que j'ai eu peur ! tremble ce sale démon. Si j'avais été touché, j'aurais eu très mal.

_ Tu vas avoir mal, n'aie crainte. Jet de pierres ! »

            De la même manière que lui plus tôt, je fais se décrocher des morceaux de roche formant les murs. Mais ce n'est pas un bloc massif, mais plutôt des centaines de petits morceaux acérés comme des lames de couteaux. Ils essaient de le transpercer de part en part, mais il se protège d'un rempart de feu. Les lames de terres se consument à son contact.

            Fier de lui, il me fixe :

« Oups ! Aurai-je fait une entorse au contrat ? Je suis désolé ! J'avais complètement oublié ma promesse de n'utiliser que l'élément Terre ! Mais que veux-tu ? Je suis un monstre et il est bien connu que notre espèce ment sans cesse. Mais tu sais tout ça car tu es l'un de nous… »

            Ces paroles ne m'atteignent pas. Je sais comment le vaincre. En libérant mon énergie vitale comme l'a fait Amy. Le guerrier me le déconseille dans la mesure où même si je ne l'admets pas, je suis guidé par ma colère. Et si je ne contrôle pas cette dernière, je risque ma vie en dépensant trop de cette énergie pour me venger.

« Je prends le risque, dis-je à voix haute en guise de conclusion de cette joute mentale. »

            Ce guerrier de la Terre n'étant pas le même que son homologue maléfique, il accepte mon choix sans tenter de contrôler mon esprit. Et pour ça, je l'en remercie.

            Le Maître semble douter de ma faiblesse un instant quand il me voit si sûr de moi.

« Tu as peur ? Tu as tout fait raison. Les portes de l'Enfer vont s'ouvrir pour toi ! »

            Je sens ma vision changer. Je ressens le moindre particule mon élément autour de moi. Que ce soit les murs, les colonnes délabrées, les débris du morceau de pierre décroché par le Maître ou la propre force terrestre qui vit en moi, je ressens le tout comme une unité dont je fais partie, comme une force brute qui bouillonne en moi.

            Je suis la Terre. Et je la contrôle. Je sens les résidus de Terre présents dans ce lieu se joindre à moi. Grâce à cela, je forme une immense sphère de Terre. Le Maître n'a pas bougé, convaincu qu'il ne risque rien. Mais il se trompe. Je joins une partie de ma force vitale à cette attaque et la lance sur lui.

« Meurs, sale monstre ! »

            Il la reçoit de plein fouet et se retrouve projeté contre son trône qui vole en éclat. La sphère le traverse, l'emprisonnant bientôt à l'intérieur. Coincé, il ne peut que subir les assauts de mon élément.

            A présent, je tiens ma vengeance. Il va mourir. Je m'accorde un sourire de satisfaction quand une main sort de la sphère. Ce n'est possible ! Il ne peut pas s'en sortir. Je donne un peu plus de mon énergie vitale à la sphère mais rien n'y fait. Il est en train de s'échapper.

            Très vite il sort de la sphère qui reste en place.

« Bien joué. Je dois reconnaître que tu es puissant. Mais tu apprendras que seul les quatre éléments réunis peuvent avoir une chance de me vaincre. Maintenant, j'en ai assez de jouer avec toi. »

            Sur ces mots, il fend l'air de son bras, rompant mon lien avec la Terre. Mon attaque reste à sa place. Je ne comprends d'abord pas, mais quand je le vois s'en emparer, tout devient clair. Il en a pris le contrôle. Je m'attends à ce qu'il la renvoie sur moi étant donné que je suis affaibli du fait d'avoir dépensé une partie de mon énergie vitale. Mais contre toute attente, il la dirige vers l'innocent et Amy.

            Je ne peux pas laisser faire ça. Réunissant mes dernières forces, je me jette vers eux et reçoit la sphère de plein fouet Très vite prisonnier, je ressens ses effets à présent qu'elle est contrôlée par le mal. Mon corps semble vouloir exploser pour cesser de souffrir le martyre. Ces souffrances sont tellement atroces que je préfèrerais mourir.

            Je m'en veux de ma faiblesse. Je m'en veux de sombrer. J'ai perdu, Anzu…

=*=*=*=*=*=*=*=*=*=

POV Amy

            J'ai tout vu. Le plan de ce fils de pute a bien fonctionné. Maintenant, Yohko est inconscient. Il n'est pas mort. Je le sais. Il ne peut PAS être mort, sinon comme l'ont dit les guerriers des éléments, ce serait la fin. Je suis libéré de mes liens à présent étant donné que Yohko n'a plus assez de force pour les maintenir.

            Tout ce que voudrait cette ordure, c'est que je pleure, que je hurle de rage et de tristesse et que je me jette sur lui sans prendre garde. Mais si je cède à ma colère, je perdrai la bataille.

            Non, pas ça ! Il se dirige vers Miguel. Commet peut-on être aussi ignoble ?! Il ne peut même pas ce défendre !

« Bat-toi contre moi, sac à merde ! Tout de suite !

_ Des mots si vulgaires sortis d'une si jolie bouche, tu devrais avoir honte !

_ C'est toi qui devrait avoir honte !!! »

            N'écoutant pas, il s'approche de moi, essayant de d'approcher son bras de moi.

« Barrière ! »

            Un mur de vent se forme entre nous deux et l'arrête, l'empêchant d'aller plus loin…

…Enfin, c'est ce que je crois car ce n'était qu'une feinte. Il a fait semblant d'être bloqué pour que je baisse ma garde un instant. Jamais mon attaque ne l'a arrêtée et il a profité d'un instant d'inattention pour m'attraper à la gorge.

Ce n'est pas terminé. Il me soulève du sol. Mes bras sont encore libres et il va s'en mordre les doigts. Je pose mes mains sur ses poignets, pressant l'air sur ses os pour les briser.

« Oh mon dieu !!! J'ai bobo ! Aïe ! Arrête ! Tu me fais mal ! »

            Voyant que je refuse, il me projette contre le corps inerte de Yohko. J'essaie de l'éviter mais n'y parvient pas. Je m'excuse auprès de lui et me relève.

« Toi aussi, tu es résistante ! Ça s'en sera que plus drôle de te briser les os un par un !

_ Tourbillon ! »

            Un immense tourbillon se lève, animant l'air à une vitesse folle. Je le dirige vers lui, priant pour arriver à le toucher. Mais une liane traverse mon tourbillon. Elle continue sa course vers moi et vient m'entourer les mains. Là, elle se développe à une vitesse folle, les recouvrant totalement. A présent que mes mains sont prisonnières, la plante se change en pierre.

« Te voilà privé de tes pouvoirs ! Comme c'est dommage ! »

            J'essaie de ne pas le croire mais quand je vois mon tourbillon régresser puis disparaître, je dois me rendre à l'évidence : je suis piégée. L'élément qui peut me battre a bridé mes pouvoirs. Et là, je panique. Etre arrivé jusque là pour finir comme ça, ce n'est pas juste. On doit gagner ! On doit le battre ! Je ne veux pas mourir !

« Tu as peur, je le sens ! J'aime les gens qui ont peur ! Ils ont un goût délicieux ! »

            Il a dit cela en s'approchant de moi. A présent, il est devant moi. J'essaie de le frapper mais je ne peux plus bouger. Il est en train d'utiliser mon élément pour me paralyser. Déjà, je sens ma cage thoracique être comprimée, m'empêchant de respirer. Une autre pression s'applique sur ma gorge, me privant un peu plus d'air. Déjà, je sens ma vue se brouiller. Je sombre dans le noir. J'ai perdu…

=*=*=*=*=*=*=*=*=*=

POV Renaud

            Je n'ai plus de forces. Le monstre est sur moi, prêt à m'achever. Plus rien ne peut me sauver. Il a beau contrôler un élément qui ne peut pas me battre, il n'en reste pas moins un humain maître de la torture. Un humain armé d'une hache face à une victime impuissante.

=*=*=*=*=*=*=*=*=*=

POV Charlotte

            Je n'ai plus d'énergie. Je n'ai plus la force de lancer une seule attaque. Ma seule force physique exceptionnelle, héritée de mon père, ne sert à rien face à tous ces tentacules végétaux. Ils m'ont emprisonnés et m'attire à présent vers cette gueule béante et affamée…

=*=*=*=*=*=*=*=*=*=

POV Miguel

            Yohko et Amy sont arrivés. Ils se sont battus et on été vaincus, tout ça parce que je suis faible. C'était à moi de les protéger, d'empêcher le Maître d'abuser de Rémi. C'est moi l'Elu et j'en suis réduit à rester là à ne rien faire. Ne voient-ils pas que je suis un incapable ?! Qu'ils nomment quelqu'un digne de cette tâche avant que le monde soit détruit. Qu'ils…

« Miguel… »

            Tiens, voilà que j'entends des voix. Sûrement le Ciel qui me rappelle à lui.

« Non, tu ne vas pas mourir. Au contraire… Viens à nous… »

            A ces mots, je me sens mon esprit se détacher de mon corps. Qu'est-ce que c'est encore ? Un nouveau jeu du Maître pour me torturer ? Je vogue vers un autre plan de conscience, un peu semblable au monde des guerriers des Eléménts. Mais il n'y a pas de guerriers. Il n'y a rien… Tout est blanc…

« N'aie crainte. Nous sommes juste là pour te révéler l'étendue de tes pouvoirs. »

            A ces mots, IL se matérialise devant moi. C'est une forme brumeuse aux contours humains. La matière blanche composant son corps est sans cesse en mouvement.

« Qu'êtes… Qui êtes-vous ?

_ Je suis l'essence des Elus qui t'ont précédés.

_ L'essence ?

_ Oui, nos âmes si tu préfères. Nous continuons à exister sur ce plan d'existence. Ainsi, nous pouvons veiller sur les nouveaux Elus et parfois intervenir pour les aider comme nous le faisons maintenant et l'avons fait ultérieurement. En effet, c'est nous qui t'avons retiré tes pouvoirs quand tu refusais de te battre. Nous l'avions fait pour t'aider à réaliser que seul toi pouvais sauver le monde de la menace que réprésente le Maître.

_ M'aider ? Je crois que c'est inutile. Vous ne voyez pas que je suis incapable d'accomplir ma mission ! Nommez quelqu'un qui soit capable de lever son cul de ce sol, quelqu'un qui puisse protéger ses amis et celui qu'il aime !

_ Tu en as le pouvoir ! Tu as un pouvoir que tu ne soupçonnes même pas. Ce n'est pas un Elu comme les autres qui a été nommé.

_ Oui, vous avez nommé un Nul.

_ Non ! Souviens-toi quand tu as battu les démons. Souviens-toi de cette force que tu as déployée, quand tu te sentais devenir l'élément que tu voulais contrôler. Jamais l'un d'entre nous n'a réussi à faire cela. Tu es plus fort que nous tous réunis.

_ Alors, pourquoi est-ce que je suis dans cet état ?

_ Le Maître est extrêmement doué pour manipuler les esprits. Il n'a besoin d'aucun pouvoir pour pousser les gens à l'erreur en attisant leur colère. Il t'a affaibli psychologiquement en te torturant et en torturant tes amis devant tes yeux. Ta véritable force réside en toi et ni les blessures physiques ni les tortures morales ne peuvent l'altérer. Il contrôle les quatre éléments et tu les contrôles aussi. Tu peux le battre. Tu as le pouvoir de tous les sauver. Crois en ta force et tu vaincras… »

            Déjà leur voix s'estompe alors que je sens mon esprit regagner mon corps. Je suis de retour dans l'Antre du Diable.

            Il est là, penché sur le corps d'Amy, un glaive taillé dans la pierre à la main. Il va la tuer… Je dois faire quelque chose. Avec peine, je me relève. Je peux vaincre. Il me suffit d'y croire.

« Ne la touche pas ! dis-je d'une voix sûre.

_ Et pourquoi je t'obéirai ? demande-t-il en se retournant. Que vas-tu… »

            Il arrête sa phrase, surpris de me voir debout.

« Mes habits sont déchirés, mon corps est blessé, mais mes convictions sont intactes, de même que mes pouvoirs. J'ai une mission : te tuer. Et je vais l'accomplir. »

            Je m'approche de lui.

« C'est bien, tu marches, mais que comptes-tu faire après ? T'écrouler à nouveau ? »

            Tout cela ne m'atteint plus.

            Il m'envoie une boule de feu. Je riposte avec une bulle d'eau qui l'emprisonne et la détruit. Il m'oppose un mur d'air que je déchiquette en décrochant des pics de pierres acérées des murs.

            Je me rapproche un peu plus de lui à chacune de ses attaques. Il a beau reculer, il se retrouve bientôt acculé au mur.

            Il sourit, comme s'il doutait que je sois capable de mener à bien ma mission.

« Tu vas peut-être me tuer, mais ce que je leur ai fait, déclare-t-il en désignant Amy, Yohko et Rémi, ne s'effacera jamais. Tes faiblesses leur ont gâché la vie.

_ Et tu crois que tu n'as pas contribué à gâcher leur vie. Kary, Francis, Gaëlle, Julien…Tu vas payer pour ceux que tu as tué et fait souffrir. Je refuse de me battre plus longtemps et de voir d'autres personnes souffrir. »

            Au fur et à mesure de mes paroles, je sens une étrange force m'envahir. Elle était tapie en moi et irradie à présent tout mon corps. Le désir de venger toutes ces victimes innocentes l'a éveillée. C'est de cela dont ils m'ont parlé. J'ai la force de mettre un terme à cette menace. Et pour cela, je dois utiliser les quatre éléments.

            L'air tout d'abord. Quatre liens surs ses poignets et ses chevilles qui brisent ses os à ces endroits. A présent, comme il l'a fait sur Amy, je comprime sa cage thoracique.

« Ça, c'est pour mes amis que tu as torturé. »

            A présent, l'eau. Une immense vague frappe son corps, lui arrachant un horrible cri de douleur.

« Ça, c'est pour  Kary, Gaëlle, Julien et Francis ! »

            La Terre. Je recrée la même sphère qu'a utilisé Yohko et l'y enferme. Ses liens sont rompus par les particules de terre. Ses habits sont déchirés de part en part et son corps est lapidé par les débris tranchants.

            Je le laisse retomber et le relève, le tenant par le col.

« Ça, c'était pour Remi ! »

            Le Feu. Le dernier élément. J'applique ma main enflammée sur son cœur, lui arrachant son ultime hurlement alors que je déchaîne un brasier sur son être.

« Ça, c'est un avant-goût de ta damnation éternelle ! »

            Mais déjà, son corps brûle. J'ai vaincu les quatre éléments composant son être. Privé de ses pouvoirs, les portes de l'enfer s'ouvrent à lui, consumant son âme entaché de noirceur. Très vite, le feu meurt. Il ne reste rien de lui.

            Quand je crois que tout est terminé, la forteresse s'ébranle. Qu'est-ce qui se passe ? Je m'approche d'Amy et la secoue doucement. Elle ouvre les yeux mais ceux-ci sont blancs :

« Je suis le guerrier de l'Air. J'ai pris le pas sur Amy pour te prévenir car elle est trop faible. Tes deux autres amis sont restés en retrait pour affronter deux démons. Je les sens très faible.

_ J'y vais ! »

            Sans attendre plus, je cours dans les couloirs. J'arrive vite jusqu'à Charlotte, prête à être dévoré par une plante carnivore.

« Flèche de feu ! »

            L'arme se forme dans ma main. Avant que la plante ait pu se retourner en entendant ma voix, je la lui lance dans le dos. Elle lui transperce le cœur et la consume.

« Attends-moi là, Charlotte ! Je vais aider Renaud ! »

            Sans plus de commentaires, je cours vers Renaud que je trouve aux prises avec une montagne de muscles prête à lui trancher la tête. Un coup de vent et la hache va sa planter dans le mur.

« Vague déferlante ! »

            De l'eau se met à couler du mur puis, arrivée au sol, s'accélère pour former une énorme vague qui le recouvre. Quand elle se retire, il n'est plus.

« Merci, se contente-t-il de dire à bout de forces.

_ De rien. Tu te sens capable de courir ?

_ Si le guerrier de l'Eau prend le pas sur moi, oui.

_ Alors, on y va. On a trois personnes à sortir de là. »

            Grâce au guerrier, il parvient à me suivre. Charlotte se laisse dominer un instant aussi afin de pouvoir nous suivre. De retour dans la salle où ont eu lieu les combats, chacun s'occupe d'un être inconscient et nous nous apprêtons à repartir vers la sortie. Mais au moment où nous allons partir, une violente secousse manque de nous faire tomber.

« Qu'est-ce qui se passe ?

_ Je crois que le Maître étant mort, explique le guerrier du Feu, sa forteresse n'est plus maintenu par ses pouvoirs, explique le guerrier de l'Eau. Elle va se désintégrer. »

En effet, déjà les murs se désagrègent.

« Il faut qu'on sorte ! »

            Aussi vite que possible, nous courons vers l'entrée. Là, seul un choix s'impose :

« Sautez ! »

            Ils m'obéissent. Notre descente est vertigineuse. Très vite, le sol se rapproche. Heureusement, l'endroit est désert. Je parviens à amortir un peu nos chutes mais nous roulons tout de même sur le sol avec nos passagers.

            Je jette un regard dans le ciel. Il est d'un bleu limpide. Pas de traces de la forteresse. Tout est terminé. J'ai réussi.

=*=*=*=*=*=*=*=*=*=

E P I L O G U E

POV Miguel

            Nous ne sommes pas restés à nous prélasser dans l'herbe. Nous avons amenés nos blessés à l'hôpital. Les guerriers Elémentaires sont retournés dans leur monde, à présent libre d'aller et venir dans notre monde.

            Amy avait quelques côtes cassées. Ce dont elle avait le plus besoin était de beaucoup de repos.

            Yohko a reçu de nombreuses blessures mais les soins intensifs qu'on lui a administrés l'ont beaucoup aidé à se remettre.

            Charlotte et Renaud étaient les moins touchés et du repos leur a suffi pour récupérer.

            Tous les quatre sont à présent en convalescence mais devraient être sur pied très vite.

            Pour Rémi… Les dégâts ne sont pas physiques mais moraux. Il ne peut pas dire à ses parents ce qui s'est réellement passé. Nous avons du inventer une histoire très tortueuse d'enlèvement et de fuite du kidnappeur. Nous avons décrit le molosse qu'a affronté Renaud pour être sûr qu'il ne le retrouve pas. Ça n'a pas aidé Rémi qui n'a donc pu en parler à personne. Certes, ils pourraient nous en parler mais il est tellement traumatisé qu'il refuse de nous adresser la parole.

            Je ne lui en veux pas. Je comprends ce qu'il peut ressentir. Je comprends aussi pourquoi aujourd'hui, il déménage. Il veut s'éloigner de ce lieu qui lui a apporté tant de malheurs.  

C'est pourquoi il charge sa valise dans la voiture de ses parents. Il monte à l'arrière et ses parents démarrent.

            Il ne m'a pas fait savoir qu'il voulait me dire au revoir, ou plutôt adieu. Je suis donc resté en retrait, caché dans son jardin. Je voulais le voir une dernière fois, voir une dernière fois celui que j'aime.

            Il s'éloigne à présent, emmenant avec lui une partie de moi.

« Ça va aller ? demande une vois derrière moi. »

            C'est Renaud. Il soutient Amy, aidé de Yohko. Charlotte est derrière eux.

« Oui, ça va. Je suis juste triste qu'il ne m'ait même pas dit au revoir, mais je ne peux pas lui en vouloir. J'aurais sûrement fait pareil à sa place. J'aurais juste voulu pouvoir lui dire qu'il me manquera… »

            Tous les quatre s'approchent de moi et me serrent dans leur bras, même Yohko. Je comprends pourquoi les guerriers ont dit que si l'un d'eux mourait, ce serait la fin. Si j'avais perdu l'un d'entre eux, jamais je n'aurais pu mener à bien ma mission.

Si cette aventure a éloigné celui que j'aime, elle m'a apporté quatre vrais amis…

***¤Fin ?¤***

Charlotte : Pourquoi qui y'a une point d'interrogation après le mot « fin » ?

tK : Pour te faire parler !

Charlotte (sortant sa massue) : Je répète la question : Pourquoi qui y'a un point d'interrogation après le mot « fin » ?

tK : Bon, dit si gentiment, je vais répondre !

Charlotte : Et dépêche-toi !

tK (sueurs froides) : Ben, en fait, ça, c'est juste la fin de la première saison, ça. Mais bon, c'est une fin provisoire parce que je vais me consacrer à mes autres fics.

Charlotte : Donc, y'aura une suite ?

tK : T'as trouvé ça tout seule ?

Charlotte (faisant tourner sa massue) : Sois gentil quand tu me parles.

tK : Bon, au revoir chers lecteurs, je vais vous laisser pour un temps sur cette fic et aller chercher un trou où me cacher avant que l'autre folle n'échappe son arme.

            Sur, je pars en courant me plaquer sous mon lit. Après, on dira que le Maître était cruel ! C'est pô juste !