Oula, je viens de réaliser que j'avais du retard avec mes uploads ! Si vous êtes impatients, mon forum est toujours à jour point de vue chapitres (le 23 vient d'être posté). Alors si vous voulez tout avoir dés que possible, ça se passe sur www.enfantsdamnes.be !

*******************************

*~* Chapitre 21 : Prémonitions *~*


Kurasu, Naifu et Nicha viennent d'expliquer à Dokomo (ayant repris son apparence normal) ce qui s'était passé pendant son combat contre Adama.

Dokomo : 'Je vois…je crois qu'il s'agissait d'un sacré coup de chance alors, car en me transformant deux fois d'affilée j'ai dépensé presque toute mon énergie moi aussi.'
Kurasu : 'Héhéhé, je crois qu'on a pas intérêt à tomber sur un ennemi maintenant !'
Naifu : 'Sinon on sera dans de beaux draps ! Hahaha !'
Nicha : 'Et en plus ils trouvent ça drôle…'
Dokomo : 'Et si on restait un moment ici à se reposer ?'

Nos quatre compagnons s'asseyent au sol, afin de reprendre des forces. Par le passage de sorti, entre alors une silhouette à quatre pattes. C'est Naifu qui la remarque en premier…

Naifu : 'Oh ! Regardez, un chien ! »
Kurasu : 'Hein ? Ici ? Tu délires, mon vieux !'

Mais notre bon vieux Naifu ne délire pas non, c'est en effet un chien qui vient de pénétrer dans la pièce ! Ami des animaux comme il est, Naifu se relève et s'en approche tout de suite.

Naifu : 'Heeeey ! Viens ici gentil toutou !'
Kurasu : 'Je sens que ça va encore mal se terminer…'

Comme c'est le résultat d'habitude, Kurasu s'attend à ce que le chien grogne ou morde Naifu, mais à sa grande surprise ce n'est pas le cas. Au contraire ! Le chien se met à lécher la main que Naifu lui tendait !

Naifu : 'Oh ! Mais c'est un bon chienchien ça ! Ouiii tu es gentil hein toi ?'
Kurasu : 'In-croy-able…'

Naifu fait encore l'imbécile quelques instants avec le chien, lorsque celui-ci recule soudainement de quelques pas, et se met alors à aboyer.

Dokomo : 'Eh bien ? Qu'est-ce qu'il lui prend tout à coup ?'
Naifu : 'Qu'est-ce qui a toutou ? Un problème ?'

Le chien aboie vers le groupe, puis se retourne et commence à marcher vers la sortie. Il s'arrête alors et aboie à nouveau vers eux.

Nicha : 'Il veut qu'on le suive.'
Naifu : 'D'accord toutou ! Montre-nous le chemin !'

Le chien sort de la pièce, suivi de nos quatre compagnons. Après avoir marché pendant environ une heure, le groupe arrive dans une nouvelle pièce. Le sol y est couvert de sciure, et les murs portent des marques causées par des griffes.

Nicha : 'On dirait que plusieurs combats se sont déroulés ici…'
Dokomo : 'Pfiou ! Enfin une pause ! Après les combats qu'on vient de mener, ce n'est pas comme ça que l'on va réussir à récupérer !'

Et c'est alors que la voix fatidique se fait entendre…

Voix : 'Comme je l'avais prédis !'

L'instant d'après un cri retentit. Nicha, Dokomo et Kurasu se tournent vers le cri, et voient Naifu saigner du bras droit reculer sur ses pas.

Naifu : 'C'est… pas possible…'

Tous suivent le regard de Naifu, qui se porte sur le chien. Celui-ci a du sang à la mâchoire, et à la grande surprise de tous, il commence à parler !

Chien : 'Vous n'êtes vraiment qu'une bande d'imbéciles !'

Comme si la surprise de nos amis n'était pas encore assez grande, le chien se redresse alors sur ses pattes arrière. Son corps commence à se modifier, jusqu'à ce qu'il ait une forme de chien humanoïde !

Dokomo : 'Ca alors…'
Nicha : 'Un homme-chien…'
Kurasu : 'Je le savais ! Aucun animal ne peut supporter Naifu !'

Nicha et Dokomo frappent alors de façon synchronisée sur la tête de Kurasu.

Nicha : 'Imbécile ! C'est pas ça le plus important ici !'
Kurasu : 'Aaaaieee…'
Naifu : 'Attends sale clébard ! Je vais t'apprendre à me mordre !'
Homme-chien : 'Je ne me nomme pas « clébard », mais Sobaka Vidiet.'
Dokomo : 'Toi aussi tu nous veux du mal je suppose ?!'
Sobaka : 'Evidemment ! C'est une sacrée somme qu'Ameaçar offre pour votre tête ! Avec cet argent, je pourrai enfin me procurer de la nourriture meilleure que ce que je trouve ici !'

Ayant dit cela, nos compagnons regardent autour d'eux dans la salle, et voient la « nourriture » dont parle Sobaka : des ossements de créatures diverses traînent à certains endroits. Plusieurs semblent même venir d'humanoïdes !

Kurasu : 'Je te préviens le chien, ça ne sera pas aussi facile que ça !'
Sobaka (souriant) : 'A vrai dire, je sais déjà que ça le sera ! Hahaha !'
Naifu : 'Ne te fous pas de nous !!'

Naifu s'élance vers Sobaka, afin de lui faire payer pour sa blessure. Avec un couteau dans chaque main, Naifu donne plusieurs coups à Sobaka. Mais celui-ci se contente de fermer les yeux et d'éviter les attaques sans problème !

Sobaka : 'Hé, c'est tout ?'

Immédiatement après avoir dit ceci, Sobaka inflige un puissant uppercut à Naifu, le faisant tomber à la renverse.
Kurasu entre alors en action !

Kurasu : 'Tu vas voir !'

Sans sortir l'Ûde Ken, Kurasu donne plusieurs coups de poing gauche à Sobaka, mais à nouveau celui-ci ferme les yeux et évite tout. Il bloque alors le poing de Kurasu et repousse violemment notre ami de son autre patte.

Sobaka : 'Et en voilà déjà deux au sol ! Au tour de la fille maintenant !'

Pendant l'attaque de Kurasu, Nicha s'était dépêché derrière Sobaka. Elle tente maintenant de le décapiter d'un coup d'épée, mais il s'abaisse au dernier moment. Portant son poids sur ses pattes avant, il donne un coup de pattes arrières à Nicha, l'envoyant voler dans un mur.

Sobaka : 'Et pour finir, le Gardien !'

Dokomo arrivait en courant, brandissant sa massue. Il l'abat d'une grande violence dans le sol, mais Sobaka évite le coup. Rapidement, il saute sur le dos de Dokomo, pour lui mordre l'épaule droite !

Dokomo : 'Aaah !!'

Sobaka saute alors en arrière sur le sol, faisant tomber Dokomo sur les genoux, et contemple ses quatre victimes.

Sobaka : 'Et voilà, exactement comme je l'avais prédit !'

Nos quatre amis se relèvent avec peine et contemplent quant à eux leur puissant adversaire…

Kurasu : 'Merde, il est fort !'
Sobaka : 'C'est plutôt vous qui êtes faibles ! Mouahahaaaa !'
Naifu : 'Ta gueule le clebs ! Si on était pas claqués on te ferait ta fête !'
Sobaka : 'Alors là, je n'en doute pas ! A votre avis, pourquoi j'ai attendu jusque maintenant pour lancer mon attaque ?'
Dokomo : 'Comment ?'
Sobaka : 'Je savais que vous alliez vous battre contre Skorost et les frères Kisetsu, et qu'à la fin de ces combats vous auriez tous dépensé votre énergie. En fait je ne suis pas si fort que ça, mais là ça devient un jeu d'enfant ! Hahahahaaaa !!!'
Nicha : 'Il nous observait pendant tout ce temps…'
Sobaka : 'BEEEEP ! Désolé mademoiselle, mais cette réponse est fausse ! Cela faisait déjà un mois que j'étais au courant de ce combat, de sa durée et du meilleur moment pour passer à l'action !'
Kurasu : 'Quoi ?!'
Sobaka : 'Vous n'avez pas encore compris ? Décidément, vous êtes longs à la détente ! Vous ne trouviez pas ça bizarre non plus que j'évitais vos attaques sans avoir besoin de regarder ?'
Nicha : 'Il serait…'
Sobaka (affichant à nouveau un sourire) : '…prescient.'
Naifu : 'Pré…quoi ?'

(Note de l'auteur : « Prescient » signifie que l'on est capable de prédire l'avenir !)

Naifu : 'Il est capable de voir l'avenir ?!'
Sobaka : 'Hé, je savais que tu allais dire ça !'
Kurasu : 'Prévoyant ou pas, ça ne m'empêchera pas de t'éclater !'

Kurasu se lance à nouveau sur Sobaka, et tente une série de coups de poing et de pieds, mais aucune attaque ne passe, Sobaka prévoyant chaque attaque sans problèmes. En fin de compte, celui-ci dégage Kurasu de lui par un coup de patte arrière.

Sobaka : 'C'est inutile je vous dis !'
Kurasu : 'Dans ce cas, changement de tactique ! Naifu, en avant !'
Naifu : 'Ouais !'

Kurasu et Naifu s'élancent alors ensemble sur Sobaka, et commencent à l'attaquer à deux.

Naifu : 'Même si tu prévois nos coups, on va voir si tu arriveras à les éviter à 2 !'

Mais…malgré l'énergie que nos compagnons dépensent en attaquant, aucune attaque ne blesse Sobaka, évitant à nouveau les assauts sans mal. Après un moment, Kurasu et Naifu se voient obligés de cesser leurs attaques…

Naifu : 'Haaa…haaa…j'en peux plus…chuis crevé…'
Kurasu : 'Hhhh…hhhh…ouais…l'ordure a bien vu son coup…'
Sobaka : 'Alors ? C'est déjà fini ?'
Naifu : 'Attends…c'est pas fini…'
Dokomo : 'C'est à mon tour maintenant !'
Nicha : 'Et le mien aussi !'

Dokomo lance son assaut, accompagné de Nicha. Leur attaque synchronisée ne réussit pas aussi bien, Dokomo étant plus lent et encombrant que Nicha. Néanmoins ils donnent tout ce qu'ils ont dans leur combat. Dokomo donne un gros coup de massue vers Sobaka, qui évite en sautant dans les airs, laissant Dokomo fracasser le sol.
Nicha profite qu'il soit dans les airs pour sauter vers lui et l'attaquer, se disant qu'il évitera moins facilement une attaque aérienne.

Sobaka : 'Ton attaque dans les airs ne sert à rien !'

Encore dans les airs, Sobaka donne un double coup de patte arrière à l'estomac de Nicha, se projetant ainsi en arrière. Il atterrit juste devant un mur et commence à parler…

Sobaka : 'Pfu ! Vous…'

Il s'arrête de parle quand il évite de justesse la massue volant vers sa tête. D'un air surpris il voit Dokomo de l'autre côté de la pièce.

Sobaka : 'L'ordure, il m'a lancé sa massue au lieu de m'attaquer directement avec !'
Dokomo : 'Que se passe-t-il ? On dirait que tu ne l'a pas vu venir celle-là ?!'

Sobaka ne répond pas, mais se contente de grogner…

Kurasu : 'Doko a raison ! Sobaka a beau avoir prédit nos actions jusqu'ici, il n'avait prévu que Doko lui lance sa massue !'
Naifu : 'Faut dire que c'est pas habituel comme attaque…'
Kurasu : 'Exactement ! Si on ne veut pas qu'il prévoie nos attaques, il suffit d'être imprévisible !'

(Note de l'auteur : Logique !)

Naifu : 'Il faut surtout qu'on ait encore l'énergie de l'être…'

C'est alors que Sobaka reprend la parole…

Sobaka : 'Je n'ai pas prévue une petite attaque ? Et alors ?! Ce n'est pas avec une technique aussi minable que vous m'aurez ! Par contre maintenant, fini de jouer ! A mon tour de passer à l'attaque !'

Sobaka se remet à quatre pattes, en position d'attaque. Tendu en arrière, grognant, il se lance…

Sobaka : 'Canine Fury !!'

D'une vitesse assez incroyable, Sobaka se lance d'abord vers Kurasu. Son attaque est si rapide, que l'on ne voit pas laquelle elle est, tout ce que l'on voit est le sang qui jaillit de Kurasu. Sobaka passe ensuite à Naifu, étant le plus proche, et lui fait subir le même sort qu'à son ami.
Nicha et Dokomo se tiennent prêts à frapper, mais Sobaka saute au dernier moment contre un mur, s'appuie dessus et donne un coup de tête sauté à Nicha, la faisant voler dans Dokomo.
Il reprend alors sa position originale, et regarde nos compagnons blessés, tout en grognant…

Dokomo : 'Nicha, tu vas bien ?!'
Nicha : 'T'en fais pas, ton corps mou a quelque peu amorti le choc…'
Kurasu : 'Incroyable, il est devenu un véritable chien enragé !'
Naifu : 'Je sais…il n'y a pas beaucoup qu'on sache faire… A moins que !'
Kurasu : 'Quoi ?'
Naifu : 'C'est un peu risqué comme plan, mais en tout cas c'est imprévisible !'
Kurasu : 'Raconte ! Au point où on en est !'
Naifu : 'Et bien…'

Mais Naifu n'a pas le temps de terminer sa phrase, car Sobaka se lance déjà sur Nicha, la gueule pleine de bave (Sobaka, pas Nicha hein !).

Nicha (pensant) : 'Comment le bloquer ??'

Alors que Sobaka est prêt de Nicha, et que celle-ci s'attend au pire, un cri retentit tout à coup de l'autre côté de la pièce…

'Miaou !'

Brusquement, Sobaka s'arrête dans son élan et regarde en direction du cri. Il s'agit de Naifu ! Imitant un chat !

Naifu : 'Miaou ! Miaaaouuu ! Allez…viens ici clébard !'
Sobaka : 'Grrrr !! Ouaf ! Ouaf !!'

Sobaka oublie complètement Nicha et se lance vers Naifu, qui lui se met à courir à pleine vitesse. Sobaka enclenche la poursuite, tout en aboyant et grognant…

Naifu (en courant) : 'Ca a marché !'
Kurasu : 'Quoi ? C'était ça ton plan ?!!'
Naifu (courant encore) : 'Ouais ! Lorsqu'il lance son attaque, il devient mentalement un chien enragé ! Je me suis dit qu'il réagirait alors comme un chien normal !'
Kurasu : 'C'est l'idée la plus stupide que j'aie jamais entendue !!'
Naifu (courant encore toujours) : 'C'est pas stupide ! C'est imprévisible !'

A ce moment-là, Sobaka qui avait poursuivi Naifu ces dernières cinq minutes, rattrape finalement notre compagnon, et lui mord violemment les fesses !

Naifu : 'OUAIIEEEEEUUUH !!!'

Sobaka lâche les fesses de Naifu et secoue la tête. Il se redresse alors sur ses pattes arrière et reparle comme avant.

Sobaka : 'Enfoiré ! Tu m'as ridiculisé !'
Naifu : 'Pas besoin de ridiculiser quelqu'un qui est déjà ridicule hé ! Sale clebs !'
Sobaka : 'Toi…tu vas souffrir ! CANINE FURY !!'

Plus rapidement qu'avant, Sobaka se rue sur Naifu. Celui-ci attend un instant, puis se dépêche vers Dokomo. Il s'arrête alors devant lui et attend Sobaka.

Sobaka : 'Grrrouar !'

Au dernier moment, Naifu plonge la main dans sa veste…et en sort le poulet en caoutchouc récupéré il y a quelques temps ! (Voir chapitre 12)

Naifu : 'Joue avec ça, gros toutou !'

Naifu lance le poulet juste devant Sobaka, qui se met à le mâcher en tentant de le déchiqueter. Il s'assied pour continuer son activité, et retrouve alors soudainement ses esprits…

Sobaka (poulet en bouche) : 'Hein ? Qu'ech-que…'
Naifu : 'Doko, à toi les honneurs !'

Dokomo, qui se tenait prêt derrière Naifu, s'avance alors en brandissant sa massue. D'un magistral swing qui rendrait jaloux Tiger Woods, il éclate la massue dans la gueule (c'est un chien, donc c'est le mot correct !) de Sobaka. Celui-ci vole en arrière, le sang giclant de sa mâchoire, pour atterrir avec force au sol. Le sang commençant à se répandre autour de lui, nos amis ont gagné le combat !

Naifu : 'Et voilà le travail ! Alors, t'en dis quoi de mon super plan imprévisible maintenant, Kura ?'
Kurasu : 'J'en dis que c'était vraiment le plan le plus stupide que j'ai jamais entendu…'
Naifu : 'Dis plutôt que t'as la rage de pas y avoir pensé toi-même !'
Kurasu : 'Mais ouais, bien sûr, Oliver !'
Naifu (faisant TILT) : 'Je t'ai déjà dit de pas m'appeler comme ça !!'

Naifu se lance sur Kurasu, et les deux amis semblent avoir retrouvé toute leur énergie…qu'ils dépensent maintenant en se bagarrant. Nicha et Dokomo quant à eux, regardent la scène en soupirant.

Dokomo : 'C'est toujours la même chose avec ces deux-là…'
Nicha : 'Mais pourquoi faut-il que les hommes se comportent toujours en macho ?'

Alors que nous assistons à cette scène typique, un rire retentit dans la pièce…

Sobaka (encore étendu sur le sol) : 'Hahahaha !!'
Naifu : 'Quoi ?! Il est pas mort ?!'

Nos quatre amis se dirigent vers Sobaka, qui paraît néanmoins très mal en point.

Kurasu : 'Pourquoi tu ris ? T'en veux encore ?!'
Sobaka : 'Hahaha…Vous m'avez peut-être vaincu…Mais vous ne pourrez pas en profiter longtemps !'
Dokomo : 'Explique-toi !'
Sobaka : 'Hahaha…je viens de le voir…l'un de vous va mourir ! Hahahaha !! Urgh…'

Le rire de Sobaka est stoppé lorsqu'il crache du sang et souffle son dernier soupir. Nos quatre amis se regardent abasourdis suite à la prédiction de leur adversaire. L'un d'entre eux perdra la vie dans le Labyrinthe, mais qui ?


Qui va mourir ? Le futur pourra-t-il être changé ? Va-t-on faire appel aux Dragonballs ? Seul l'avenir (par le biais de..moi) vous le dira !

BONUS DE CHAPITRE
LE PHRASES CHOC

Voici les phrases préférées des personnages principaux !

Kurasu : 'Bastoooon !!'
Naifu : 'C'est moi le meilleur ! Et arrête de te foutre de ma gueule !!'
Dokomo : 'J'ai mangé tout ça ?'
Nicha : 'Les hommes, je vous jure…'
Ameaçar : 'Je vous ai déjà dit de ne pas me déranger quand je regarde le Collège Fou Fou Fou !'
L'auteur : 'Héhéhé !'

***************************

Et oui, je ne raconte pas de conneries ! Quelqu'un va mourir ! (Et non je ne parle pas de l'oncle Philibert qui a 110 ans.) Alors lisez les chapitres suivant pour savoir qui y passe !
Sur un autre sujet, j'avais il y a quelques temps décidé de génériques pour la série (j'avais rien à faire alors bon). Alors, pour votre culture générale, les voici !
Générique de début : "Labyrinth Der Sinne" interprêté par Tanzwut | Générique de fin : "Only The Strong", interprêté par Flaw
Comme toujours, les personnes de mon forum sur www.enfantsdamnes.be sont les premiers avertis de toute nouveauté et état des choses !